Salon HiFi Home Cinéma

Accuphase-C-2820-A-200-Franco-Serblin-Ktema-et-Accordo.jpg
 

Le Salon HiFi Home Cinéma & Technologies d’Intérieur inaugurait cette année un nouveau lieu plus central en s’installant à l’hôtel Novotel Paris Tour Eiffel pour un week-end dédié au son et à l’image. Une première malgré les 35 ans de la manifestation qui, ajoutée à une météo particulièrement clémente et une atmosphère de sinistrose généralisée, aurait pu laisser craindre une baisse de fréquentation. Il n’en a rien été et il fallait même parfois jouer des coudes dans les couloirs et patienter pour approcher et écouter le matériel de son choix.

Deux tendances fortes apparaissent clairement et sont à même de nous rassurer quant au regain d’intérêt du grand public pour un secteur qui n’occupe pas encore la place qu’il mérite :

1. L’omniprésence des “nouvelles” sources numériques qui se confirme (iPod/iPad, lecteurs réseau, serveurs, etc.) en parallèle du regain d’intérêt pour le vinyle, du matériel d’entrée de gamme aux systèmes d’exception toujours plus nombreux. Les supports du passé se marient aujourd’hui sans complexe avec les technologies les plus récentes pour le seul bonheur du mélomane qui peut puiser à l’envi dans l’incroyable fond musical que constitue l’ensemble de ces médias.

2. La bataille des constructeurs ne se joue plus seulement sur le terrain technique. Celui de l’esthétique a également pris une place essentielle et la Haute Fidélité n’est plus condamnée à la laideur pour conserver sa crédibilité. Il était temps, car il s’agissait bien du dernier secteur à ne pas penser que la beauté est plus vendeuse que la laideur… La meilleure représentation cette année de la gent féminine dans la foule des visiteurs nous semble en être l’une des conséquences, de même qu’un signe très encourageant.

Accuphase-C-2820-A-200-Franco-Serblin-Ktema-et-Accordo.jpg

Hamy Sound

Démonstration de force dans la salle investie par Hamy Sound qui présentait à l’occasion du 40ème anniversaire Accuphase, un système de rêve composé autour des nouveaux blocs mono A-200 (100W en classe A) accompagnés du récent préamplificateur C-2820, du drive CD-SACD DP-900 et du convertisseur DC-901. Une platine vinyle Clearaudio Ovation équipée d’une cellule Accuphase AC-5 était servie par le superbe pré-phono C-27. L’adaptation optimale à l’acoustique du lieu était assurée par le processeur Accuphase DG-48 alors qu’un PS-520 se chargeait de la qualité du secteur. Il était possible d’écouter en alternance le fameux amplificateur intégré classe A Accuphase E-560 sur les enceintes créées par Franco Serblin (ex Sonus Faber) : la colonne Ktêma et la compacte Accordo. Un franc succès puisque la salle n’a pas désempli durant ces deux jours !

M2Tech-Vaughan.jpg

La salle contiguë hébergeait aussi de nombreuses nouveautés, comme le préampli-convertisseur M2Tech Vaughan 32 Bits/384 kHz ci-dessus fonctionnant sur batteries dont la gestion est totalement transparente pour l’utilisateur. Il intègre également un ampli casque de qualité. Les démonstrations étaient réalisées à partir d’un ordinateur portable, le Vaughan étant directement raccordé à d’intéressantes enceintes compactes 2 voies actives Paradigm Série SHIFT Référence A2. L’autre nouveauté chez M2Tech est le convertisseur A/D Joplin (ci-dessous) qui ne manquera pas d’intéresser les possesseurs de platines vinyles désireux de se passer de préampli analogique ou souhaitant sauvegarder leurs précieuses galettes sur disque dur. Le Joplin joue alors le rôle de préampli phono MM/MC et numérise le signal entrant au format 24/192, le mettant à disposition en sortie AES/EBU, S/PDIF et USB.

M2Tech-Joplin-et-HiFace-Two.jpg

Aura-Paradigm-Eclipse-TD510ZMK2-Eximus-DP1-et-S1.jpg

La console Bassocontinuo Sendai ci-dessus est munie de plateaux gainés de cuir amortis individuellement accueillant le lecteur CD Aura Viva et le convertisseur Vita (à gauche). A l’autre extrémité, les superbes électroniques Eximus (photo ci-dessous) que nous avions remarquées au dernier salon de Munich, le préampli-convertisseur DP1 (équipé d’entrées analogiques et d’un ampli casque) et les blocs stéréo bridgeables S1 (125 W stéréo ou 500 W mono). Performants et superbement finis, ils alimentaient les étonnantes enceintes large bande Eclipse équipées d’un haut-parleur de 10 cm de diamètre ! Une solution remarquable pour les espaces de taille raisonnable. Les autres démonstrations se déroulaient sur les enceintes de bibliothèque Paradigm Référence Studio 10 et les colonnes Monitor 7 dont le rapport qualité/prix est pour le moins étonnant (540€ l’unité).

Eximus-DP1-et-S1-sur-meuble-Bassocontinuo-Sendai.jpg

++++

Elipson-BS50.jpg

AV Industry

Le constructeur français Elipson mise à fond sur son prestigieux passé pour nous proposer des modèles “néo-rétros” particulièrement réussis, telles les sculpturales BS50 Tribute ci-dessus ou les colorées Planet L qui se déclinent aujourd’hui dans une version active bi-amplifiée par des modules Ice-Power. La taille reste identique et la liaison s’effectue en Wifi grâce à un simple “dongle” connecté à la source.

Résultats impressionnants dans une pièce pourtant imposante. Des essais de finitions graphiques et originales sur des Planet L et BS50 étaient soumis au jugement des visiteurs (très joli trépied dans l’esprit AS30 pour les Planet L) aux côtés des craquantes petites Planet M dans leur version en série limitée Tribute to AS30 Stockmann ou AD (490€) et dont une démonstration multicanal home cinéma prouvait qu’il ne s’agissait pas simplement de jolis jouets (photo du bas) ! Sur la gauche de l’écran posé sur un meuble Baho, on peut aussi apercevoir la nouvelle gamme Elipson Cube 5.0 dédiée home cinéma.

Elipson-Planet-LW.jpg
Elipson-Planet-M-Tribute-to-AS30.jpg
Elipson-Planet-M-et-Cube-5-0-meuble-Baho-Yamaha-Aventage.jpg

Audia-Strumento-Oppo-Tubes-BDP-93-EAT-Forte.jpg

TecS’Art

L’importateur TecS’Art avait du faire entrer ce système au chausse-pied dans la salle qui lui était attribuée ! Qu’importe, les visiteurs ressortaient le sourire aux lèvres et il y avait un peu d’attente devant la porte pour pouvoir découvrir la grosse platine EAT Forte équipée du mythique bras Ikeda IT407 et du haut de gamme Van den Hul, la cellule Colibri suivie du nouveau préampli phono Van den Hul The Grail. Le reste était à l’avenant avec les nouvelles et magnifiques électroniques Audia Flight Strumento qui alimentaient les JBL Project K2 S9900. Les écoutes alternaient entre des vinyles audiophiles sélectionnés par Armando Fontana et des CD/SACD lus par la seconde version du lecteur 95Tubes (Oppo) de Labtek, toujours doté d’un étage de sortie à tubes (équipé pour l’occasion de tubes NOS Telefunken) mais aujourd’hui dans une configuration double mono accompagnée de nombreuses modifications électroniques et mécaniques. A l’écoute, les deux machines (Oppo/EAT) étaient très difficiles à départager et malgré l’étroitesse du lieu, le plaisir était bien là et le potentiel du système “sautait” aux oreilles.

En statique, il était possible de découvrir la toute nouvelle platine EAT Flat et son bras unipivot en carbone aux allures d’avion furtif (photo du bas). Si les résultats d’écoute sont à la hauteur de la qualité de fabrication de l’objet, ce modèle affiché à 4 999€ (sans cellule) pourrait bien se révéler être une excellente affaire !

EAT-Forte-Ikeda-IT-407-et-cellule-VDH_Colibri.jpg
EAT-E-Flat.jpg

++++

Atohm-GT1-GT3-Atoll-IN400.jpg

Atoll Electronique

Le constructeur français s’était associé à Atohm pour présenter sa gamme d’électroniques dont le nouveau Streamer ST200 (ci-dessous) aperçu en mai dernier au salon de Munich. Cette nouvelle référence qui sera disponible fin octobre propose la Radio Internet (système vTuner), un lecteur réseau (liaison par câble ou Wifi), un convertisseur N/A, et un préamplificateur doté de 2 entrées analogiques et d’une gestion du volume analogique. La télécommande pouvant se faire via une application Apple et Androïd. A ces côtés figurait également un nouveau convertisseur équipé d’une prise USB compatible 24/96, le modèle DAC100SE. Les démonstrations se déroulaient sur les modèles Atohm GT1 et GT3.

Atoll-ST200-2.jpg

Usher-S-520-Mini-One-et-Aragon-8008.jpg

Hifitorium

La gamme d’enceintes taïwannaise Usher (ci-dessus) est de nouveau disponible en France grâce à l’importateur Hifitorium. Derrière ce nom se cache un acousticien célébrissime, Joseph D’Appolito, qui conçoit les différents modèles de ce constructeur né en 1972. La qualité est au rendez-vous, tant au niveau de l’écoute qu’au niveau de la réalisation. Si le modèle compact Usher S-520 est intéressant par son prix contenu (549€ la paire) et son aspect évolutif (adjonction de deux subs les transformant en enceintes colonnes), ce sont les Usher Mini-One qui ont retenu notre attention. Ces élégantes colonnes proposées dans différentes finitions de laques ou de placages bois sont équipées de tweeters diamant et proposent pour 3 990€ la paire, des performances tout à fait convaincantes. Remarquées également, les électroniques Indy Audio Labs dont le nouvel amplificateur stéréo (2 x 200 W) Aragon 8008 semble mériter l’excellente réputation dont il jouit outre-atlantique.

Carot-One-Ernestolo.jpg

Beautiful Sound

Ernestolo, Fabriziolo et Gildolo, la famille carotte était réunie pour une écoute sur casque Focal Spirit One ou sur enceintes Focal Dôme à partir d’un lecteur CD ou de votre propre iPhone, puisque c’est l’usage essentiel auquel sont destinées ces sympathiques électroniques Carot One dont l’amplification en Classe D est basée sur des modules Tripath. Certains modèles (Ernestolo et Fabriziolo) sont équipés de doubles triodes 6922 pour l’étage d’entrée. Les tarifs vont de 210€ à 290€ et la gamme devrait être bientôt complétée par un casque audio intra auriculaire, un pré phono, un DAC USB et des enceintes miniatures.

Meitner-MA-2-Rockport-Chara-Gryphon-Atilla.jpg

Fusion Acoustic

Présentation des nouvelles enceintes Rockport Technologies Chara qui constituent dorénavant l’entrée de gamme du constructeur avec un prix public de 14 500€. Très belle écoute, rapide, neutre et équilibrée sur l’amplificateur intégré The Gryphon Attila. Il faut dire que le volume de la pièce était plus adapté à leur format qu’à celui des JBL de la pièce voisine. Le nouveau lecteur CD intégré Meitner MA-2 utilisé comme source n’était certainement pas étranger à la qualité du résultat. Après le succès du DAC Meitner MA-1 dont il intègre la section de conversion, le MA-2 représente la solution pour ceux qui verraient encore une utilité à posséder une mécanique de lecture, même si l’on peut trouver étrange, compte tenu du procédé de conversion mis en œuvre, de ne pas avoir la possibilité de lire les SACD.

Meitner-MA-2.jpg

JoSound-et-Icon-Audio.jpg

AMF

Présentation des enceintes JoSound réalisées en bambou et construites autour de haut-parleurs large bande Voxativ chargés en bas-reflex ou par ligne de transmission. Ils peuvent être accompagnés de l’énorme caisson de grave BigSub également présent. Elles étaient en écoute sur un ensemble drive et convertisseur Musical Fidelity de la série M1 et des blocs mono à tubes Icon Audio MB90MKII. L’importateur présentait également plusieurs modèles de laveuses de disques vinyles Hannl (ci-dessous).

Hannl-Aragon-ELB.jpg

++++

JR-Transrotor-Zet.jpg

Conceptas

La société Conceptas nous a fait la surprise de présenter les superbes platines vinyle allemandes TransRotor, évolutives, superbement construites et dont l’étendue de la gamme ne cesse d’étonner chaque année au High-End de Munich. Si les plus gros modèles atteignent des prix stratosphériques, le catalogue débute par des modèles performants au design flatteur et aux tarifs étonnamment contenus. Le système en écoute (ci-dessous) était également composé d’électroniques AVM, autre constructeur allemand qui propose des appareils au design épuré de conception modulaire permettant de se constituer un ensemble à la carte. S’il s’agit de très haut de gamme, les tarifs restent réalistes et le catalogue est suffisamment vaste pour trouver chaussure à son pied. Les séduisantes enceintes finlandaises Aurelia Cerica étaient à leur avantage dans cette salle de dimension moyenne et distillaient une scène à la fois large et cohérente, accompagnée d’une profusion de détails et d’une belle neutralité.

AMV-Transrotor-O2A-Neat.jpg

Avangarde-Uno-Micromega-PMC.jpg

DEA International

L’importateur qui vient de se voir confier la distribution des enceintes Scandyna présentait quelques membres de la famille dont la nouvelle BigPod dans une livrée noire mate très “trendy”. D’un volume plus généreux que ses prédécesseurs, le BigPod embarque un haut-parleur Kevlar de 17 cm de diamètre (12,5 cm pour le MiniPod II). Autre nouveauté aussi avec les superbes électroniques Avangarde, XA-Pre Amplifier fonctionnant sur batteries et XA-Power Amplifier de 2 x 150W dont la réalisation mécanique est particulièrement soignée, notamment concernant la lutte contre les vibrations. Enfin, le constructeur français Microméga profitait de l’occasion pour présenter son convertisseur MyDac, aujourd’hui rejoint par l’amplificateur pour casque MyZic au même format de boîtier directement inspiré du design Apple.

Micromega-Mydac-Thorens-TD550-Scandyna.jpg

Sonus-Faber-Venere-2-5-Primare-BD32-PRE32-A34-2.jpg

Audio Quartet

Ecoute des nouvelles enceintes Sonus Faber Venere 2.5 (pour deux voies et demie) équipées d’un tweeter à dôme soie et de deux haut-parleurs à membrane Curv de 15 cm de diamètre. Magnifiquement finies, comme tous les produits venant du constructeur italien, elles étaient alimentées par l’ensemble Primare, lecteur universel BD32 (Blu-ray, DVD, CD, SACD…), préamplificateur PRE32 (entrées numériques en option) et amplificateur stéréo A34.2 de 2 x 150W. En statique, aux côtés des électroniques Krell, étaient présentées les nouvelles références de chez Peachtree Audio, tel l’amplificateur Peachtree 220 ci-dessous, délivrant 2 x 200W sous 8 Ω et 2 x 400W sous 4 Ω (!) ou le préamplificateur hybride Grand Pre proposant entrées analogiques RCA/XLR et numériques (DAC 24/192 Sabre 9018). En avant première était également présentés, en statique malheureusement, le préamplificateur Krell Phantom 3 accompagné du bloc de puissance Evo 2250e.

Primare-CD22-et-I22.jpg
Peachtree-Audio-220.jpg

++++

Stand-Marantz-et-Denon-salon-SPAT-2012.jpg

Marantz & Denon France

Les deux marques occupaient une surface importante qu’elles n’avaient aucun mal à animer, tant les références, autant en home cinéma qu’en pure stéréo, sont nombreuses.

Apparition d’un nouvel ensemble stéréo résolument audiophile constitué de l’amplificateur intégré Denon PMA-2020AE de 2 x 160W équipé d’une alimentation soignée et de la technologie UHC permettant de fortes capacités en courant, et du lecteur CD/SACD Denon DCD-2020AE bénéficiant d’un convertisseur 32 bit/192 kHz du traitement Advanced AL32 et d’un nouveau circuit d’horloge DAC-Master Clock plus performant (photo ci-dessous). Le DCD-2020AE possède une netrée USB asynchrone et l’amplificateur PMA-2020AE est équipé d’un préampli phono MM/MC.

Denon-DCD-2020AE-et-PM-2020AE.jpg
Marantz-SA-11S3-et-PM-11S3.jpg

Chez Marantz, la troisième évolution du nouveau couple PM-11S3 et SA-11S3 que nous vous avions déjà présenté était en démonstration sur les enceintes Boston Acoustics de la série M, alors que l’édition “Ken Ishiwita” des lecteur SACD et amplificateur intégré KI Pearl Lite était visible en présentation statique.

Passerelle-NA-7004-ampli-et-SACD-Marantz-serie-SA-KI-Pearl-Lite.jpg

Le constructeur japonais Denon est très prolifique en matière de casque ces derniers mois. Pour preuve cette valise garnis de modèles intra auriculaires pour tous les goûts, comme les “Music Maniac” AH-C400, les “Globe Cruiser” AH-W200 et, plus classiques, “Music Maniac Artisan” AH-D7100 ou “Urban Raver” AH-D400…

Valise-casques-Denon-AH-D400-AH-D600-AH-NCW500.jpg

Pioneer

Le regain d’intérêt pour la stéréophonie se confirme chez Pioneer dont les gammes hi-fi ne cessent de croîtrent. Ci-dessous à gauche, l’ensemble composé du lecteur CD/SACD PD-30, l’amplificateur intégré A-30 (2 x 70 W sur 4 ohms) et le lecteur de réseau N-30 (le modèle N-50 ayant reçu le prix EISA 2012). L’événement était la présence de la nouvelle colonne TAD Evolution One qui devient l’entrée de gamme avec un tarif public de 28 000€ pour la paire… Plus accessible que les autres modèles mais pas vraiment encore pour toutes les bourses ! Ceux qui ont eu l’occasion de les écouter étant unanimes à vanter leurs qualités, elles devraient rapidement devenir une référence dans cette gamme de prix.

TAD-Evolution-One-et-Pioneer-PD-30N-30-A-30.jpg

++++

BC-Acoustique-EX602-et-EX202-sur-BW-CM5.jpg
TEAC-SACD-CD-2000-et-tuner-TU-3610.jpg

BC Diffusion

BC Diffusion présentait sa nouvelle gamme d’électroniques, lecteurs CD et amplificateurs intégrés au rapport qualité/prix intéressant, avec également une incursion dans l’univers des tubes avec un prototype d’intégré mettant en œuvres les célèbres KT88. Des démonstrations étaient réalisées sur des enceintes B&W CM5 et CM8. On pouvait également admirer la gamme TEAC Distinction disponible en noir et silver, dont le tuner TEAC TU-3610 et le lecteur SACD TEAC CD-2000 ci-dessus. A noter également une démonstration d’un principe original d’enceintes invisibles Amina Technologies (ci-dessous).

Amina-Technologies.jpg

Magico-S5-Soulution-540-590-501.jpg

Sound & Colors

L’artillerie lourde était déployée chez Sound & Colors avec les nouvelles colonnes Magico S5, même si ce modèle se veut plus accessible que la série Q, les tarifs restent “haut de gamme”. La S5 était servie par un ensemble Soulution composé du lecteur SACD intégré 540 attaquant les blocs mono 501. Le petit convertisseur USB PC590 Soulution était également présent.

Dynaudio-Xeo-5.jpg

IHT France

Au-delà des marques et des gammes déjà connues, IHT présentait deux modèles d’enceintes Dynaudio Xeo 3 et Xeo 5 fonctionnant en totale autonomie grâce à la bi amplification active et une liaison sans fil WiFi. Les deux références embarquent des amplificateurs en classe D dédiés à chaque registre et se commandent via un boîtie Xeo Transmitter disposant d’une entré stéréo analogique RCA/Jack et de deux entrées numériques optique et USB supportant les formats jusque 24 bit/48 kHz. Une télécommande permet le réglage du volume et la mise en veille ce qui permet de dissocier les sources en les dissimulant dans un meuble ou en les plaçant dans une pièce différente puisque le système Xeo autorise également le multiroom. Les Xeo 3 sont annoncées au tarif public de 1 500€ et les colonnes Xeo 5 à 2 900€, Transmitter inclus.

++++

NAD-C546BEE-et-NAD-C390DD.jpg

France Marketing

France Marketing présentait les électroniques NAD associées aux enceintes Triangle, comme ici avec le duo lecteur C 546BEE (DAC Wolfson 24-bit et port USB) et amplificateur C 390DD. Ce dernier, d’une puissance de 2 x 150W, est entièrement numérique et sa conception modulaire offre la possibilité d’ajouter différentes cartes permettant une configuration sur mesure (entrées analogiques, entrée phono, USB, HDMI…).

Beyerdynamic-et-Pro-Ject-Head-Box-S-Media-Box-S.jpg

Audio Marketing Service

Quelques nouveautés dans la grande famille des Box, mais surtout celles-ci montent en gamme avec la série RS dont le rapport qualité/prix semble, sur le papier,tout à fait exceptionnel. Nous avons bien sûr remarqué la nouvelle Stream Box DS (Ethernet & WLAN, 24/192, S/PDIF, 2xUSB…), mais surtout le nouveau préamplificateur à tubes Pre Box RS aux caractéristiques étonnantes pour un prix public de 839€ : circuit symétrique en classe A sans contre réaction utilisant les doubles triodes 6922 (ECC88), alimentation externe optionnelle, très faible impédance de sortie, châssis anti-microphonique, télécommande… ! Sans oublier le préampli phono Pro-Ject Phono Box RS qui semble lui aussi particulièrement intéressant.

Pro-Ject-Pre-Box-RS.jpg
Pro-Ject-Head-Box-S-et-Stream-Box-DS.jpg

A côté de ces présentations statiques, des démonstrations étaient menées par l’infatigable Martial Hernandez à partir d’un serveur Meridian Sooloos et des nouveaux lecteur et convertisseur Roksan Oxygene (ci-dessous) sur des enceintes Vienna Acoustics Concert Grand Series Beethoven Baby SE présentées en avant première européenne. Celles-ci étaient accompagnées du caisson de grave Vienna Acoustics Concert Grand Series Principal (300 W, haut-parleur de 30 cm). Les blocs Cyrus Mono X 200 alimentaient les enceintes, le Cyrus Stream XP2 Qx (préampli-DAC-streamer) venant ponctuellement remplacer les deux autres sources.

Roksan-Oxygene.jpg

Avance Audio

Présentation des électroniques Van Medevoort, dont plusieurs nouveautés avec le transport CD CT460, le convertisseur N/A DA468, le préamplificateur CA460 et l’amplificateur PA462 qui alimentaient les nouvelles et exceptionnelles Leedh E transfigurées grâce à l’apport des modules de grave.

Leedh-E-et-Van-Medevoort-CT460-DA468-CA460-PA462.jpg

Alter Audio – Epectaz

Démonstration des superbes enceintes Estelon à partir de fichiers numériques 24-bit traités par le convertisseur PS Audio Perfect Wave DAC MK II et amplifiés par l’impressionnant “intégré” pure classe A Musical Fidelity AMS50 de 2 x 50W. Le secteur était traité par le très performant conditionneur PerfectWave Power Plant 10, toujours de chez PS Audio. Une écoute pour le moins dynamique !

Musical-Fidelity-Estelon-PS-Audio.jpg
Parott-Zikmu-Solo.jpg

TSF

Vaste et coloré display Tivoli Audio avec quelques nouveautés comme la iSongBook et sa station d’accueil iPod rétractable (ci-dessus) ou la Tivoli PAL dotée d’un boîtier en caoutchouc résistant aux intempéries. On pouvait également découvrir la nouvelle enceinte monolithique stéréo Parrot Zikmu Solo intégrant un dock iPod à son sommet (ci-dessous). Un stand qui attirait un grand nombre d’amateurs, de 7 à 77 ans !

Tivoli-Audio.jpg