Salon Haute Fidélité 2011

kef.jpg
 

L’édition 2011 du salon Haute Fidélité, qui s’est tenue à Paris les 12 et 13 novembre dernier à l’hôtel Marriott dans le 14e arrondissement, aura été un véritable succès en termes de fréquentation puisqu’il faut remonter quelque cinq ou six années en arrière pour retrouver des chiffres comparables.
Le public très nombreux durant ces deux journées a répondu présent à cette fête annuelle de la musique en stéréo qui leur a permis d’écouter et de découvrir les dernières nouveautés en date. Et il faut reconnaître que les exposants avaient placé la barre très haut en termes de qualité et de nouveautés. De nombreux fabricants étrangers avaient même fait le déplacement pour épauler leurs distributeurs dans la présentation de leurs derniers bébés. Malgré une ambiance économique assez morose ces derniers mois, notre addiction pour la musique et pour la reproduction musicale de qualité reste entière et c’est grâce à cette passion commune que mélomanes et professionnels maintiennent intacte notre passion commune pour la reproduction sonore en haute-fidélité.

kef.jpg

kef2-3.jpg

KEF – Zedde – STH Audio

Deux installations avaient été mises en œuvre pour cette édition 2012. La plus ambitieuse introduisait le tout nouveau préamplificateur Pass XP30 constitué de deux unités audio monophoniques et d’un bloc d’alimentation séparés. Il était encadré d’un lecteur Esoteric K-03 et de deux blocs de puissance Pass X1000.5 alimentant une paire de Kef Blade via un réseau de câbles Stealth (secteur et haut-parleurs Dream V10, modulation XLR Sakra). En alternance, un second système plus compact et plus abordable permettait de juger du niveau remarquable de qualité atteint par la musique dématérialisée non compressée. L’ensemble était constitué d’un iPhone installé sur un dock Wadia, d’un intégré Pass INT30A et d’une paire de colonnes Kef R900 équipées d’un coaxial médium aigu Uni-Q décliné du modèle équipant les Blade. Le câblage était confié à Stealth (numérique Sextet, modulation RCA Metacarbon, haut-parleur Swift et secteur M7000). Présentation en statique des différentes gammes Stealth, d’électroniques Pass Labs et d’enceintes Kef de la série R.

nextaudio2.jpg

nextaudio3.jpg

Next Audio

Nouvellement importée par Next Audio, la marque YG Acoustics était à l’honneur sur le stand Miles Davis B. Les colonnes Carmel testées étaient au repos tandis que les colonnes Kipod II en livrée aluminium anodisé noire diffusaient la bonne parole musicale. Elles utilisent des hautparleurs de médium et de grave à membrane en aluminium issue de la technologie propriétaire Billet Core. La configuration en démonstration était composée d’une source purement numérique alternant entre un Mac Book Pro (fichiers non compressés) en liaison FireWire vers un DAC202 Weiss et un lecteur Vitus SCD010, suivie d’un intégré Vitus SIA25. Le câblage Jorma Design, le traitement secteur Gigawatt et le meuble Finite Element complétaient l’installation. Le display statique permettait de découvrir toute la gamme d’électroniques Weiss dont la méconnue mais étonnante interface FireWire vers S/PDIF INT202, une brochette d’électroniques Nuforce et Vitus Audio ainsi qu’une panoplie de câbles suédois Jorma Design.

nextaudio4.jpg

nextaudio5.jpg

nextaudio6.jpg

++++

aphrodite.jpg

Aphrodite’s Melody

À l’occasion du 60e anniversaire de la marque helvétique Nagra, le distributeur Costa Kekemenis lui avait réservé le meilleur accueil dans cette salle Miles Davis C. En effet, deux systèmes avaient été mis en oeuvre autour d’électroniques Nagra. Le plus imposant travaillait autour d’une platine Kuzma Stabi Reference MK2 équipée du bras Kuzma Reference et d’un lecteur de CD Playback Design, d’un
intégré Dartzeel CTH8550 avec option phono et d’une paire d’enceintes acoustiques Verity Audio Lohengrin. L’ensemble était câblé en Purist Audio Design. Le second système mis en place en amont d’une paire de Verity Audio Leonore utilisait alternativement une platine Kuzma Stabi S et un lecteur Nagra CDT raccordés à un ensemble électronique Nagra (préampli phono VPS et intégré 300i) et un câblage Purist Audio Design. Tout le mobilier provenait du fabricant Audio Magic Production, assisté de pointes de découplage Stillpoints (découpleur à bille en céramique et élévateur). Une partie de la collection de magnétophones du musée Nagra de Chéseaux était exposée en statique pour le pur plaisir des yeux.

aphrodite4.jpg

aphrodite5.jpg

aphrodite_musee.jpg

Une partie du musée Nagra avait été exposée à l’occasion des 60 ans de la marque. Dernier de la série (en bas à droite) nouvel enregistreur portable numérique Nagra SD prévu pour travailler en stéréo 24/96.

aphrodite2.jpg

La palette de marques proposées au catalogue du distributeur exigeait une seconde salle de démonstrations. C’est chez Duke Ellington que les visiteurs ont pu découvrir les panneaux isodynamiques Analysis Audio Omega. Les enceintes étaient positionnées assez loin des murs pour permettre à l’onde arrière émise de s’exprimer librement et d’insuffler au message beaucoup d’aération. Elles étaient drivées par un intégré Dartzeel CTH8550 recevant le signal audio issu d’un lecteur Nagra CDT. Le câblage était réalisé en Purist Audio Design sur barrette secteur Vibex. Le display statique comprenait quelques électroniques Balanced Audio Technology, dont le préampli VK-32 et le bloc stéréo VK-255SE ainsi qu’une seconde paire d’enceintes Analysis Audio, l’Omicron, entrée de gamme isodynamique relativement compacte du fabricant d’Athènes dont quelques visiteurs ont regretté que qu’elle n’ait pas pu être démontré durant le salon.

3dlab2.jpg

3dlab3.jpg

3D Lab – Jean-Marie Reynaud

SIEA-3D Lab s’était associé au constructeur français JMR (Jean-Marie Reynaud) pour proposer des systèmes réunissant vitalité, rigueur et musicalité. Le drive constituait la nouveauté chez 3D Lab, une mécanique très performante développée sur l’étonnante base Oppo où l’on retrouve les choix habituels du constructeur : traitement ADS de la mécanique, sortie numérique 24/192…
_ La section vidéo et multicanal demeurant identique à la fantastique version Oppo originelle, ce drive pourra constituer un transport haut de gamme réellement universel à un prix imbattable. Il attaquait un préampli PR Millenium MK2, suivi des blocs mono Millenium MK2 (1 000 W). Un plus “petit” système était composé du Drive accompagné de l’intégré I Millenium (2 x 250 W) alimentant les enceintes Jean-Marie Reynaud Orféo Suprême ; tandis que les blocs mono se chargeaient des grandes JMR Concorde Signature et des incontournables Offrande Suprême. Le câblage modulation était confié à Link Monitor et le câblage haut-parleur au modèle JMR HP.216B (argent/cuivre).

++++

accentuel.jpg

accentuel7.jpg

Accentuel

Excellente initiative de la part d’Olivier Roger que d’effectuer des démonstrations tous supports à partir de galettes vinyles et de disques CD de qualité audiophile aimablement fournis par Jazzy Bird, et de musique dématérialisée stockée sur un Mac Power Book Pro. Installées sur un meuble HRS de la série SXR, les électroniques Brinkmann Audio incluaient une paire d’amplificateurs Mono, un
préamplificateur ligne Marconi précédé d’un préamplificateur phono Edison recevant le signal audio en provenance d’une platine vinyle Brinkmann Oasis avec cellule EMT Ti à bobine mobile. Les CD étaient décodés par un lecteur Hegel CDP4A suivi d’un convertisseur Hegel HD20. Les liaisons secteur et audio étaient effectuées au travers de câbles Absolue Créations Tim-Reference, le flux numérique du Mac transitait quant à lui par un câble USB-Tim. Enfin, le message était distillé par des colonnes Isophon Berlina RC7 en superbe finition laquée noire.
_ Cerise sur le gâteau, Helmut Brinkmann avait aimablement fait le déplacement au salon le samedi pour répondre aux questions des visiteurs et de la presse.

accentuel2.jpg

accentuel5.jpg

Jefferson Audio

Display statique très fourni chez Jefferson avec un aperçu très complet des différentes gammes des marques distribuées. Haie d’honneur à l’entrée entre les étonnantes électroniques britanniques Chapter Audio (ci-dessous) avec la série Hardback (lecteur de CD Sonnet S, intégré Précis 250S et blocs stéréo Couplet 250S) et la série Reference (blocs de puissance Couplet), d’un côté, et un alignement d’enceintes Raidho Acoustics en différentes finitions (X-Monitor, C-1, C-2, C-3 et C-Centric). Le système de démonstration mettait en avant quelques-unes des nouveautés de ce salon dont le convertisseur Metis DA de Goldmund raccordé à un Mac Book Pro qui gérait le volume sonore, ainsi que les enceintes compactes Lotus et les colonnes Iris Grand Cru de Tanagra, marque du distributeur. A noter que l’Iris utilise un tweeter isodynamique à pavillon mis au point par Jefferson. Au sein du display Goldmund, on pouvait découvrir les enceintes Metis bi-amplifiées (ampli Telo 2 x 100 W) et dotées d’une entrée numérique, le nouveau lecteur Blu-Ray Eidos 20BDU sur base Oppo et le nouvel amplificateur mono Metis One (150 W sous 8 ohms, 275 W en pointe). Câblage distribué entre Absolue Créations Tim-Reference pour le secteur et la modulation, et Jorma Design pour les haut-parleurs.

jefferson.jpg

jefferson4-2.jpg

jefferson3-3.jpg

Davis

Le fabricant de Troyes nous a fait la surprise à l’occasion de son 25e anniversaire d’une nouvelle gamme d’enceintes baptisée Olympia issue de la fusion des gammes Classic et Tradition. Elle est composée de trois modèles, dont l’Olympia One de format bibliothèque qui est équipée d’un tweeter à dôme souple transparent et d’un médium-grave Kevlar de 13 cm. Les colonnes Olympia 3 et 5 sont, quant à elles, des modèles bassreflex trois voies équipées de haut-parleurs médium à membranes Kevlar et de woofers à membranes papier (21 ou 25 cm). Elles se différencient également par leurs tweeters, à dôme pour le modèle 3, à cône Kevlar pour l’Olympia 5. Les finitions disponibles comprennent le noir mat et le merisier verni. L’évolution HD de la Matisse était également en écoute en alternance avec les Karla, sans oublier la très belle écoute du superbe large bande Davis DE 8 monté dans un coffret associant ligne acoustique et RJ.

davis2.jpg

davis3.jpg

++++

triangle-3.jpg

triangle2.jpg

Triangle

Les démonstrations organisées par le fabricant d’enceintes acoustiques de Soissons étaient principalement effectuées à partir de musique dématérialisée stockée sur un ordinateur Mac. Les colonnes de haut de gamme Magellan Concerto avaient été retenues pour le système actif motorisé par une brochette d’électroniques Accuphase (lecteur de CD, préamplificateur, processeur et bloc stéréo de puissance). Le câblage était entièrement réalisé à partir de modèles Van Den Hul. Ces Concerto embarquent sept haut-parleurs dont deux pour le médium et deux pour l’aigu en configuration «bipolaire» (un médium et un tweeter en face avant et en face arrière). Entre chaque session d’écoute d’une demi-heure environ, les visiteurs pouvaient découvrir d’autres modèles de la série Magellan, la gamme Color (colonne, bibliothèque et voie centrale), ainsi que les modèles Lyrr, Quartet et Trio de la famille Genèse. Enfin la colonne Antal et la compacte Comète étaient exposées dans leur version “30e Anniversaire” lancée en 2011.

tecsart.jpg

Tecs’Art

Beaucoup de nouveautés chez Tecs’Art dont les somptueuses électroniques Audia Flight Strumento qui nous jouaient l’Arlésienne depuis deux ans. Les premières écoutes sur les nouvelles Fisher & Fisher SN/SL 510 du préampli Strumento n° 1 et de l’amplificateur stéréo Strumento n° 4 (2 x 200 W) laissaient entrevoir un ramage à la hauteur du plumage. La source analogique était confiée à la nouvelle platine allemande EAT E-Flat à deux moteurs et entraînement par courroie, équipée d’un original bras unipivot plat en carbone à l’allure de raie manta. La nouvelle enceinte deux voies en configuration d’Apollito SN/SL 210 du constructeur allemand Fisher & Fisher était épaulée par un subwoofer SN 10 DD+ qui n’est autre qu’un Velodyne de 25 cm monté dans un coffret en ardoise. En statique était présentée une belle réédition d’origine allemande de l’enceinte Apogee Scintilla, le modèle à ruban le plus réputé de l’ancienne gamme pour ses performances mais aussi le plus meurtrier à driver pour la plupart des amplificateurs. Problème résolu par le constructeur qui propose un amplificateur de puissance spécialement conçu pour ces panneaux. Pêlemêle à découvrir sur ce stand, les très beaux meubles (Italie oblige) Music Tools, l’enceinte Aulos Bookshelf (tweeter Heil AMT), le préphono Van Den Hul The Grail, les électroniques à tubes Mastersound, le lecteur CD Lector CDP
7T avec alimentation séparée, la platine The Funk Firm Saffire II dotée du bras The F•XR II, les impressionnants amplificateurs Alef, les casques Ergo AMT…

tecsart3.jpg

tecasart3.jpg

tecsart4.jpg

gt_audio.jpg

GT Audio

Très belles présentations statiques et dynamiques chez GT Audio avec pas mal de nouveautés. Chez Esoteric, aux côtés du dernier intégré I-03, présentation en exclusivité et démonstrations du nouveau transport P-02 qui vient tout juste d’être lancé au Japonà la fin octobre et du nouveau convertisseur D-02 dont la conversion A/D en mode 35 bits est en cours d’homologation de brevet. Ce dernier était associé à une horloge externe G-03X pendant les écoutes orchestrées en alternance sur les enceintes Onira et sur les nouvelles colonnes deux voies Ariana du constructeur français Apertura. L’amplification était entre les mains d’électroniques Ayre (bloc stéréo VXR et préamplificateur KXR), le câblage de la modulation était en Kimber Kable tandis que le secteur, le transfert numérique et la liaison vers les haut-parleurs étaient traités par du câble Kharma. Toutes les électroniques étaient installées sur des meubles Custom Design. Un second système était également mis en oeuvre à base d’électroniques SimAudio Moon (lecteur 360-D, préampli 350-P et bloc stéréo 330-A) sur enceintes Apertura Armonia et câblages Kharma (modulation et secteur) et Apertura (HP).

Le distributeur avait réservé une salle complète pour les démonstrations des nouveaux produits Rega dont les enceintes RS10 en exclusivité mondiale. Ces colonnes trois voies installées dans des ébénisteries très sveltes et livrées en finition essence de bois vernies directement d’Angleterre à l’occasion de ce salon, reçoivent un tweeter à dôme et un haut-parleur de médium à membrane plane de technologie BMR (similaire à ceux des enceintes Naim Ovator) développés par Rega. La section grave très sophistiquée met en oeuvre un 21 cm en ligne acoustique avec évent latéral et un 13 cm en charge close, raccordés en parallèle. Leur bobine à huit couches présente une inductance qui fait office de filtre passe-bas naturel du premier ordre. L’accord réalisé et les fréquences de résonance proches de ces deux unités et du médium permettent une descente régulière, rapide et articulée dans le grave. Outre un lecteur Isis et un intégré Osiris, l’installation incluait une nouvelle platine vinyle RP6 et le nouveau préampli phono Ios Reference.

gt_audio_esoteric.jpg

++++

iht7.jpg

IHT

Deux systèmes radicalement opposés en termes de budget avaient été mis en place par IHT. Le premier permettait au public de découvrir les électroniques Music Hall dont le lecteur cd35.2 récemment testé dans nos colonnes et l’intégré a70.2 délivrant 125 W par canal sur des enceintes danoises Dynaudio Focus 160. L’ensemble était câblé en Siltech. La seconde configuration était résolument orientée très haut de gamme. On y découvrait une paire de colonnes Dynaudio Confidence C4 Signature qui se distinguent des Confidence C4 par une finition exclusive en essence de bois rare avec laque piano ultra-brillante et une plaque signalétique en aluminium griffée de la signature du fondateur de la marque. L’amplification était prise en main par deux blocs Electrocompaniet AW6 Nemo, le nouveau préamplificateur à tubes Siltech C1, un lecteur Electrocompaniet EMC1 et un réseau filaire Siltech. Le pré C1 embarque la technologie SAGA (Split Analogue Gain Amplifier) et un câblage interne en argent monobrin de forte section.

iht4.jpg

iht-2.jpg

iht2.jpg

pe_leon_atoll.jpg

Atoll – Pierre-Etienne Léon

Une pièce qui respirait la sérénité, au propre comme au figuré puisque Serena est le nom de la nouvelle enceinte “compacte” de Pierre-Etienne Léon. Un système simple, parfaitement mis en oeuvre, et des visiteurs qui prolongeaient leur écoute.
Equipée d’un tweeter annulaire double et de deux hautparleurs de 17 cm dont un monté dans un second coffret interne, la Serena reçoit des composants de la plus haute qualité. Elle se partageait la vedette avec les grandes colonnes Maestral (ci-dessus) que nous utilisons régulièrement lors de nos essais. Le constructeur français Atoll présentait quelques nouveautés au design original et complémentaire. Le préampli PR 400 possède un circuit symétrique, des entrées/sorties XLR et USB 24/96. L’amplificateur de puissance AM 400 associé utilise des étages de puissance MosFet et drivers bipolaires Darlington (2 x 160 W). Le nouveau DAC 200 équipé de Burr Brown PCM1792 propose la gestion du niveau de la sortie (symétrique), réalisée à partir d’un étage en composants discrets, une entrée USB 24/192 asynchrone et une liaison sans fil.

bc_diffusion3.jpg

BC Diffusion

Présentation statique des électroniques Block (ci-dessus), nouvelle marque introduite sur notre marché par BC Diffusion. Les appareils présentés dotés d’un excellent rapport qualité sur prix étaient ceux de la série 100, à savoir le lecteur de CD C-100, l’intégré avec tuner VR-100, l’intégré V-100, le préamplificateur P-100 et le bloc stéréo de puissance A-100. Autre nouveauté attendue des amateurs d’électroniques japonaises de qualité, la gamme H-01 et ses éléments au format compact et unique de 215 x 215 x 55 mm étaient dévoilés au grand jour avec l’intégré A-H01 avec entrées numériques, le convertisseur UD-H01 à double convertisseur 32/192, le lecteur et ripper de CD PD-H01, le dock pour iPod et autre iPhone DS-H01, et le lecteur streamer MPH01 avec connections WiFi et compatibilités Mac Air-Play. Aux côtés d’un panel de Chord Chordette et d’enceintes Q-Acoustics Q2010 et Q2020, quelques écoutes étaient effectuées à partir d’éléments séparés Teac et d’une paire de colonnes Q-Acoustics 2050.

bc_diffusion.jpg

bc_diffusion2.jpg

bc_diffusion4.jpg

Mulidine

Ambiance orientée recueillement chez le fabricant d’enceintes Marc Fontaine qui animait des sessions d’écoute un peu particulières mais hautement musicales. Le choix avait été fait de ne jamais passer la même piste durant les deux jours du salon, de laisser les morceaux dans leur intégralité, de jouer tous les styles de musique et de respecter le silence pendant les démonstrations. Pari réussi, le public a adhéré. Les colonnes deux voies Cadence en finition vernie grand brillant étaient en écoute sur un système spécifique. En sources, les démonstrations alternaient entre une platine vinyle prototype et un PC à mémoire SSD stockant de la musique dématérialisée. L’interface numérique était confiée à un convertisseur Euphya Jonction. L’amplification était elle aussi commutée entre un intégré Euphya Alliance et une paire de blocs mono OTL à tubes 6AS7 (4 triodes par bloc). Les modèles Mulidine Harmonie 2, Allegretto V4 en finition laque blanche et Bagatelle V2 en essence de bois étaient exposés en statique.

mulidine-3.jpg

++++

audiofocus.jpg

audiofocus2.jpg

Audio Focus – Nautile Acoustique

L’association du haut rendement et de l’électronique numérique a été brillamment réussie entre ces deux exposants. La partie électronique était assurée par Audio Focus. Un serveur Widealab Aurender, un serveur MSB Universal Media Transport et un lecteur Bel Canto CD2 étaient utilisés comme sources. L’amplification était gérée selon les besoins spécifiques des enceintes Nautile Acoustique trois voies à très haut rendement. Chaque registre de fréquences était amplifié par une électronique à découpage Bel Canto de la série REF : à savoir et par canal, un bloc mono REF500M de 500 W pour le grave et un bloc stéréo REF150S pour le médium aigu ; en sortie, un filtrage actif Nautile Acoustique. Les modèles démontrés étaient les toutes nouvelles HR-D15 VLTS (pour Holistic Reflex D’appolito) 15 pouces (38 cm) et Very Low Tonal Signature. Des caractéristiques et des performances à couper le souffle : 18 Hz à 50 kHz à -3 dB mesurés dans la pièce d’écoute, sensibilité de 103 dB du grave à l’aigu, deux boomers de 38 cm encadrant un pavillon avec chambre de compression coaxiale.

icos-2.jpg

Icos – Kelinac

Ces deux constructeurs ont concentré leur travail sur des démonstrations cohérentes et raisonnées en termes de rapport qualité sur prix. Un premier système était composé d’un ensemble électronique Icos constitué d’un lecteur CD Fado Init et d’un intégré Elsberg 260 (électroniques que nous connaissons bien et utilisons régulièrement au magazine) drivant une paire de colonnes Kelinac 511MG. Le second ensemble plus ambitieux rassemblait un lecteur CD Drive Fado associé à un convertisseur DAC Tablette 4, un intégré Elsberg 280 et une paire d’enceintes Kelinac 711MG dans leur version définitive. Les liaisons vers les haut-parleurs ont été réalisées avec du câble Icos multibrins en cuivre. Rappelons que les enceintes Kelinac de la gamme Mg empruntent à la technologie magnésium pour le dôme du tweeter (d’où le suffixe Mg), à l’aérogel (mis au point par Audax Industries) pour le médium, et au carbone tressé pour le grave confié à deux 13 cm pour le 511 et à deux 17 cm pour la 711.

icos2-2.jpg

jazzybird-3.jpg

jazzybird3.jpg

Jazzy Bird

Jazzy Bird avait déposé ses valises de CD et de disques vinyles au niveau -1. D’année en année, le panel de produits proposés s’étoffe avec de nouveaux labels et de nouveaux pressages (rééditions en 45 RPM multiples d’œuvres initialement conditionnées en simple 33 RPM). Les visiteurs pouvaient écouter différents accessoires (casques Grado notamment) par le biais d’un système installé pour l’occasion avec platine vinyle Brinkmann et lecteur TSD1 et convertisseur DAC2 Emmlabs. Câbles Absolue Créations, accessoires HRS et The Gryphon étaient exposés en vitrine.

audionet-2.jpg

audionet2.jpg

Audionec – Trinnov

Encore une année à très forte fréquentation du public pour Audionec qui présentait en dynamique un système retouché par rapport à celui démontré en 2010. Les enceintes Answer ont reçu une petite chirurgie esthétique bienvenue qui adoucit leur allure sans rien retirer à leur musicalité. Le processeur baptisé DVP S2 est désormais livré hors des enceintes. L’amplification était confiée aux nouveaux blocs monophoniques AA2 à découpage et la musique dématérialisée provenait d’un serveur STV3. Les nouvelles enceintes Reply étaient dévoilées en statique, elles reprennent la section médium aigu d’origine Janus surmontée d’un tweeter à ruban, mais le grave est désormais confié à deux boomers de 31 cm montés en charges séparées. Distributeur des produits de correction acoustique ATP du fabricant portugais Jocavi mondialement reconnu chez les professionnels, Audionec avait ainsi “décoré” les murs de la salle d’écoute d’une multitude de panneaux absorbants et diffuseurs de différentes technologies.

++++

hamysound5.jpg

hamysound4.jpg

Hamy Sound

Pléthore de nouveautés tous azimuts chez Hamy Sound. Présentation de la nouvelle marque d’enceintes acoustiques Franco Serblin (ex-designer des enceintes Sonus Faber) avec démonstration des modèles Ktêma à l’exceptionnelle finition. Ils étaient associés à un bouquet d’électroniques Accuphase dont le bloc A46 stéréo classe A. Chez M2Tech, nouveau convertisseur Vaughan (prototype en expo) 32/384 fonctionnant sur batteries et doté d’un préampli, d’un traitement du volume et de la balance tout numérique. A venir, une alimentation batteries pour le Hiface Young. Introduction du mobilier audiophile Bassocontinuo, qu’il sera possible de commander à ses propres dimensions et selon une très large variété de finitions. Chez Paradigm, sortie de la série Monitor Serie 7 au design très européen qui abandonne les détails de finition «à l’américaine». Cinq modèles au catalogue dont la Monitor 7 exposée en statique. Enfin, nouvel intégré de la série Armonia chez Audio Analogue avec le Fortissimo délivrant 2 x 100 W et doté d’un port USB et d’un étage phono MM/MC.

devialet2.jpg

|devialet5-2.jpg|

Devialet

Chez Devialet, les démonstrations étaient menées par Pierre-Emmanuel Calmel, concepteur du D-Premier qui, pour l’occasion, fonctionnait en liaison WiFi à partir de fichiers haute définition stockés sur un Power Book. La liaison asynchrone utilise un logiciel développé par Devialet qui, une fois installé sur l’ordinateur, gère totalement la transmission des données, iTunes n’étant plus utilisé que comme interface graphique. L’écoute se faisait sur les nouvelles enceintes Kharma DB9 de la gamme Elegance qui remplace les modèles Céramique, avec de nouveaux haut-parleurs maisons pour le médium KDC à membrane composite et deux woofers aluminium de 9 pouces ; sans oublier le tweeter beryllium. Un système minimaliste, mais de très haut niveau. L’équipe Devialet était présente pour répondre à toutes les questions concernant cette étonnante machine, n’hésitant pas à dévoiler les entrailles de la bête pour étayer les démonstrations.|

devialet-2.jpg

fusion_acoustic2.jpg

fusion_acoustic.jpg

fusion_acoustic3.jpg

Fusion Acoustic

Priorité à la rencontre avec le client cette année chez Fusion Acoustic. L’importateur avait tout de même bâti un système minimaliste entièrement câblé en Fono Acoustica, y compris la barrette secteur, et composé d’un lecteur Emmlabs XDS-1, d’électroniques The Gryphon (préampli Mirage, bloc stéréo Colosseum) et d’enceintes Rockport Technologies Alya. Le display statique était particulièrement achalandé avec toute la gamme Armonico et la barrette Sinfo du fabricant espagnol Fono Acoustica. On y trouvait également un panel The Gryphon avec les intégrés Attila et Diablo, les lecteurs de CD Scorpio et Mikado Signature ainsi qu’une paire de compactes Mojo dans une livrée rouge du plus bel effet. Chez le canadien Meitner Audio, présentation d’un nouveau convertisseur MA1 doté de la technologie propriétaire asynchrone MFAST (Meitner Frequency Acquisition System Thecnology) et d’une conversion MDAT (Meitner Digital Audio Translator) qui suréchantillonne le flux audio à 5,6 MHz (le double du standard SACD).

HDH

La gamme Quad était bien représentée avec, côte à côte, les grands panneaux électrostatiques 2905 et les modèles plus compactes 2805 alimentés par les amplificateurs à tubes du constructeur : blocs mono de 80 W Quad II-Eighty équipés de 4 tubes KT-88 et Quad II-Classic Integrated stéréo de 2 x 25 W (4 x KT-66). Belle écoute malgré le volume imposant de la salle. La gamme Elite était aussi en démonstration avec les lecteurs CD Elite CDS et ampli intégré Elite INT (2 x 70 W), en alternance avec les électroniques Audiolab à l’exceptionnel rapport qualité/prix. À noter, une nouveauté déjà récompensée en Grande-Bretagne, le MDAC, convertisseur équipé de la remarquable puce Sabre 32 bits utilisée en 24/192, que l’on retrouve sur des appareils très haut de gamme. Cet appareil permet le contrôle du volume, possède un ampli casque classe A, une entrée USB asynchrone, des sorties RCA et XLR… Enfin, les légendaires moniteurs de la BBC, les Stirling Broadcast LS3/5a et les LS3/6a, étaient également en écoute.

quad.jpg

++++

dea.jpg

dea3.jpg

DEA International

Le distributeur francilien profitait de ce salon pour dévoiler les nouvelles marques qu’il importe désormais en exclusivité pour la France. Les enceintes acoustiques PMC Limited étaient en démonstration sur deux systèmes distincts. Une paire de colonnes Twenty 24 était sollicitée par un intégré Perreaux Audiant 80i et un lecteur Microméga CD10, tandis que deux enceintes MB2i au format monitoring plus imposant étaient alimentées par un intégré Eloquence 150i et un lecteur CD-t du fabricant néo-zélandais.
_ Autre nouveauté DEA, l’arrivée au catalogue des enceintes acoustiques à pavillons Avant Garde, dont une paire de Duo était démontrée avec une électronique Microméga AS400 avec borne AirPort intégrée fournie à distance et sans fil en musique dématérialisée par un Mac Book Pro. Toutes les liaisons audio étaient réalisées en câbles O2A.
_ Côté statique, on notait pêle-mêle une platine Thorens TD550 aux côtés d’un présentoir Ortofon et des micro-enceintes de bureau Ultralink “Ucube” de toutes les couleurs.

privatech3.jpg

Privatech

Le distributeur avait mis les petits plats dans les grands en exposant sur deux salles distinctes ses principales gammes de produits. Il était possible d’assister, au Jardin des Plantes du niveau 3 à la présentation et aux démonstrations des nouveautés Audionet par leur concepteur. Lecteur ART G3 avec alimentation externe EPS G2, préampli G2 et paires de blocs mono MAX (700 W sous 4 ohms, 1 200 W sous 2 ohms) en écoute sur des colonnes Dali Helikon 800 MK2. Autre temps fort, la présentation du DNA (pour Digital Network Amplifier) – amplificateur 2.2 avec interface numérique dotée, entre autres, d’entrées numériques compatibles 24/192, d’un Dac et d’un égaliseur paramétrique – sur les enceintes Dali Fazon 5. Un troisième ensemble à base des électroniques Trigon permettait d’évaluer le remarquable potentiel musical de ces électroniques à l’excellent rapport qualité sur prix : lecteur Trigon Recall II et ampli Trigon Energy sur les nouvelles enceintes Dali Zensor 5, câblage Goldkable et Supra.

privatech4.jpg

privatech5.jpg

privatech.jpg

Steinway Lyngdorf

Prestige numérique au Parc Montsouris B où Privatech avait installé deux systèmes complets proposés par la marque Steinway Lyngdorf, association haute en couleurs musicales entre une légende du piano classique et de la fabrication hors normes, Steinway & Sons, et un grand spécialiste de l’électronique digitale, Lyngdorf. Le plus compact était le système S-Series constitué de deux petits satellites S-15 (tweeter AMT dipolaire), de deux caissons de grave médium déportés et d’un ensemble électronique numérique (processeur stéréo SP-1 et deux blocs mono A1). Tous les haut-parleurs sont assistés numériquement (correction acoustique) de manière à avoir une courbe de réponse linéaire devant l’auditeur. Bluffant ! L’autre système était le fleuron de la marque, le Model D, avec deux imposantes enceintes trois voies équipées de quatre boomers de 31 cm, de deux unités de médium et d’un tweeter AMT avec amplification numérique stéréo intégrée, d’un module source principale (lecteur CD, processeur numérique, contrôle de volume) et d’une télécommande déportée sans fil.

privatech2.jpg

++++

elite2.jpg

elite.jpg

Elite Diffusion

Choix très varié en CD et galettes audiophiles chez Elite Diffusion, qui proposait aussi des accessoires.
Audio.

hifi_cables.jpg

HiFi Câbles & Cie

On ne change pas une formule gagnante, et Jean-Claude Tornior, infatigable concepteur des câbles HiFi-Câbles et des enceintes JCT Heritage, l’a bien compris. Aux commandes d’une installation entièrement câblée avec des cordons de sa fabrication, il a animé les deux jours durant toutes les démonstrations, et les visiteurs pouvaient apprécier des écoutes extrêmement musicales diffusées par une paire d’enceintes Heritage A+B constituée de la compacte Heritage A (grave médium modifié d’origine Davis à cône en papier graphité en charge bass-reflex de 20 litres, tweeter à dôme) et du caisson de grave Heritage B (haut-parleur Davis de 19 cm en bass-reflex). Les électroniques utilisées restaient dans le domaine de l’accessible avec un lecteur Atoll CD400, un lecteur de CD/SACD Pioneer PD-06 et un intégré Atoll IN400. Le secteur était distribué via une barrette Pure Supply et des câbles PowerTrans 2 Plus. La modulation transitait par des câbles Astarte tandis que du Super Maxitrans 2 était utilisé vers les enceintes.

pier_audio.jpg

Pier Audio

Impressionnant display d’électroniques à tubes chez Pier Audio avec un nouvel intégré MS800SE (KT88) et le MS650B à triodes 845 (en arrière plan).

fertin.jpg

Fertin Acoustics

La société Fertin Acoustics exposait deux transducteurs de la série Model 7 (membrane Suspendue par trois tiges en carbone) dont ce boomer de 30 cm à excitation et doté de l’option saladier en bronze. Le support en marbre a été réalisé par Lith Audio.

sound_music.jpg

Sound & Music

Sound and Music était venu spécialement d’Italie pour proposer une large collection de CD et de vinyles audiophiles

sound_art_network.jpg

Sound Arts Network

Sound Arts Network avait opté pour un statique très complet avec une belle brochette d’électroniques Luxman, dont ces indémodables D-38u et SQ-38u.