High End, Munich 2015

28 000 m2, 500 exposants, 27 000 visiteurs...

rolls_royce_wraith_high_end.jpg
 

L’édition 2015 du High End a fermé ses portes dimanche dernier. Le salon munichois aura connu une affluence énorme durant tout le week-end, une météo passablement maussade, un nombre sans cesse croissant de produits exposés, la présence remarquée d’automobiles de luxe dont la démonstration des systèmes audio embarqués ressemblait fort à un prétexte, les inévitables propositions baroques de quelques fabricants à l’imagination débridée (ou pas), de nombreuses réalisations hyper-ultra-méga-high-end aux tarif délirant et, au milieu de tout cela, pas mal de nouveautés intéressantes. En voici une sélection non exhaustive, personnelle et donc totalement arbitraire !

rolls_royce_wraith_high_end.jpg Notre agacement de l’année passée face aux prix délirants de certains produits était-il prémonitoire d’une nouvelle tendance ? Cette année, la présence sur le salon d’un imposant coupé Rolls Royce Wraith pourrait le laisser penser. Le constructeur aura peut-être imaginé que l’audiophile pas assez fortuné pour s’offrir la dernière super enceinte Megaparlophone Signature Platinium Ultra pourrait bien, par dépit, se rabattre sur une Rolls équipée d’un bon autoradio ?
Mais ne boudons pas notre plaisir, car il est toujours agréable d’admirer de belles carrosseries ; d’autant que tout nouveau biais permettant d’amener de nouveaux amateurs vers la haute fidélité ne peut qu’être encouragé.

jeff_rowland_daemon.jpg Jeff Rowland présentait son nouvel amplificateur intégré Deamon dont le circuit double mono délivre 1500 W/8 Ω. Il intègre un DAC acceptant les flux PCM jusque 192 kHz et DSD via le port USB. Ecran de commande tactile, modules optionnels HDMI In/Out, streaming WiFi et carte phono MM/MC. Un très beau bébé, cher mais archi complet.

jeff_rowland_daemon_connectic.jpg

nordost_odin_2.jpg Il était présenté en association avec la gamme de câbles et de traitement secteur Nordost, dont la nouvelle série Odin 2.

audiophysic_cardeas_nordost_odin_2.jpg

gryphon_diablo_300.jpg On l’attendait depuis longtemps et il est enfin là, le Gryphon Diablo 300 s’inspire de l’esthétique de Mesphito et sera disponible en octobre. Il ne s’agit d’un simple lifting, mais d’une conception nouvelle des circuits d’amplification en classe AB dont la puissance passe à 300 W. Le module phono MM/MC et la carte DAC (PCM 32/384 et DSD512) sont disponibles en option. Proposé à 15200 € dans sa version de base (4800 € pour la carte DAC), le succès du nouveau Diablo 300 semble assuré.

moon_700_i_integrated.jpg Même s’il ne s’agit pas d’une nouveauté, le Moon 700i appartient également à la famille des intégrés “sans compromis” : très belle qualité de construction, circuit double mono sans contre réaction globale, transistors de puissance bipolaires spécifiques, 2 x 175 W dont 5 W en classe A, volume Me-VOL2…

moon_700i.jpg

amplificateur_micromega_m-one.jpg Du côté des constructeurs français, la grande nouveauté se situait sur le stand Micromega avec l’amplificateur M One disponible en deux versions, M-One 100 (2 x 100 W/8 Ω) et M-One 150 (2 x 150 W/8 Ω) avec système M.A.R.S. de correction acoustique intégré (optionnel sur le M-One 100). Les possibilités de l’appareil et la connectique proposées sont impressionnantes : port Ethernet, Wi-Fi, AirPlay, Bluetooth apt-X, entrées HDMI, entrées analogique XLR et RCA, phono MM/MC, sortie préampli XLR et RCA, entrées numériques USB, AES/EBU, RCA et Toslink… Le prototype de démonstration dégageant pas mal de chaleur, on peut espérer une amplification en classe AB, peut-être avec une alimentation à découpage sur le principe du MyAMP. Ce serait une excellente nouvelle, d’autant que les tarifs évoqués tourneraient autour des 3000 et 4000 € avec une possibilité de finition à la carte. Disponible à partir de fin 2015.

micromega_m-one.jpg

audio_research_gs-75.jpg Autre intégré haut de gamme le GSi75 équipé de tubes KT 150 (ci-dessus), déjà présenté l’année précédente appartient à la jolie famille Audio Research GS, délicieusement néo-rétro.

audio_research_gs.jpg

myryad_e400.jpg Amplificateur intégré Myryad e400 (ci-dessus) de 2 x 200 W/8 Ω équipé d’une entrée phono MM. Amplificateur en classe A à liaison directe pour casque Myryad Z40 pourvu de 4 entrées ligne, il peut également faire office de préamplificateur. Le convertisseur Myryad Z22 (PCM 192 kHZ et DSD), toujours dans la série Z MINI (ci-dessous), est compatible PCM 24/192 et DSD via le port USB. Il utilise un DAC 32bit ESS Sabre ES9016.

myryad_z40_z22.jpg L’amplificateur intégré Bryston B135-SST2 délivrant 135 W/8 Ω par canal (180 W/8 Ω), propose lui aussi une carte DAC optionnelle.

bryston_b135-sst2.jpg

Magico S7

Une très belle démonstration des Magico S7 avec les électroniques Constellation Audio. La série Performance du constructeur a accueilli de nombreuses nouveautés ces derniers mois, dont l’intégré Argo, le préampli phono Perseus ou le lecteur réseau Cygnus Player (PCM 32/192 également disponible en version DAC seul), ici en démonstration avec le préamplificateur ligne Virgo II et le conditionnement secteur externe DC Filter qui peut indifféremment être associé aux Cygnus, Virgo et Perseus.

constellation_cygnus_player.jpg
soulution_755_760.jpg Magico toujours, avec la Q7 MKII alimentée par les électroniques Soulution.

soulution_755_phono.jpg Soulution qui présentait son nouveau convertisseur 760 équipé de 5 entrées (LAN, USB, AES/EBU, RCA, Toslink), il est construit autour d’un DSP et d’une gigantesque alimentation (500 000 uF). Le nouveau préampli phono Soulution 755 est doté du même type d’alimentation (!), dispose de 2 entrées MC et d’une entrée MM et peut attaquer directement un bloc de puissance grâce à un réglage de volume passif. Superbe fabrication, mais proposés à des tarifs les rendant malheureusement inaccessibles au commun des mortels.

soulution_755.jpg

nagra_classic_amp_wilson_alexia.jpg Prototypes de blocs monophoniques chez Nagra qui présentait également sont nouveau bloc de puissance stéréo Nagra Classic AMP de 2 x 100 W/8 Ω (1 x 100 W en mode bridgé) à partir de transistors Mosfet travaillant en classe AB. Deux blocs alimentaient les enceintes Wilson Audio Alexia.

mark_levinson_536_585.jpg Mark Levinson présentait l’amplificateur intégré double mono No.585 développant 2 x 200 W/8 Ω, il est pourvu d’un DAC 32/192 et DSD. Le nouveau bloc de puissance monophonique Mark Levinson No.536 de 400 W/8 Ω était en démonstration sur les JBL DD6700 Everest.

esoteric_grandioso_m1_audiograde_calora.jpg Esoteric nous a fait la surprise de présenter de nouveaux éléments de la série Grandioso avec le préamplificateur C1 et, surtout, le nouveau bloc stéréophonique Grandioso S1. Il revendique 2 x 150 W/8 Ω à partir de transistors bipolaires et double sa puissance de sortie sur 4 Ω, de même que sur 2 Ω grâce à une alimentation surdimensionnée et à un transformateur toroïdal de 2,18 kVA.
Pour un tarif plus raisonnable, le constructeur propose l’ensemble préampli ligne Esoteric C-02X et l’ampli stéréo S-02. Leur conception est directement dérivée des Grandioso et leur fabrication est déjà magnifique. C’est particulièrement vrai pour le préamplificateur C-02X avec son circuit double mono entièrement symétrique dont l’alimentation utilise pas moins de 5 transformateurs… Peut-être la meilleure affaire du catalogue ?

esoteric_grandioso_c1_s1.jpg Nous aimions beaucoup l’ancienne gamme de lecteurs Cary Audio. Le retour de la marque en France permettra de profiter des nouveaux modèles, le Cary DMC-600SE (Special Edition) ci-dessous représentant le sommet du catalogue avec sa mécanique de lecture et son DAC PCM 32/384 et DSD256. Il permet un sur échantillonnage jusque 768 kHz, dispose de toutes les entrées souhaitables, dont le Bluetooth aptX, du choix entre étage de sortie transistorisé ou à tubes, etc.

cary_audio_dmc-600se.jpg Chez Audia Flight, après la présentation l’année dernière du FL S 1 PreDAC et du Strumento N° 8, c’est au tour de l’amplificateur stéréo Audia Flight FL S 4 de faire son apparition.

audia_flight_fl-s-4_fl-s-1.jpg

cambridge_851w_851e_851n.jpg L’anglais Cambridge Audio ne cesse de renouveler son catalogue depuis quelques mois et nous propose une avalanche de nouveaux produits au rapport qualité/prix toujours aussi intéressant avec, en prime, un aspect encore plus qualitatif. Ici, l’ensemble Cambridge 851N (lecteur réseau, DAC 24/A92 et DSD), Cambridge 851E (préamplificateur) et Cambridge 851W (amplificateur de puissance 2 x 200 W).

aurender_n100.jpg Le nouvel Aurender N100 reprend les caractéristiques de la série 100 mais se trouve dépourvu de toute capacité de stockage interne. L’association d’un NAS est donc indispensable et permet toute liberté quand au volume de stockage choisi tout en permettant au constructeur de proposer sa technologie à tarif concurrentiel.

astell_kern_ak500n.jpg A côté de son baladeur A380, Astell & Kern présentait son lecteur réseau AK500N ultra complet. Ne reste qu’à lui adjoindre un ampli de puissance et/ou une paire d’enceintes (actives) pour profiter de toutes les sources numériques existantes via ses ports SPDIF AES/EBU, RCA, Toslink, USB, et Ethernet ou à partir de ses 4 baies de stockage SSD interne.

elac_fs-507_vx-jet.jpg Le constructeur allemand présentait une très intéressante colonne bas-reflex 3,5 voies ELAC FS 507 VX-JET équipée du haut-parleur coaxial hybride, proposée à moins de 5000 €/paire.

audio_technica_at-ha5050h.jpg Audio Technica nous offrait la possibilité de tester son nouvel amplificateur pour casque AT-HA5050H ; une superbe réalisation basée sur un circuit hybride utilisant une paire de tubes E88CC et des transistors bipolaire Toshiba pour son étage de sortie. Ses entrées symétriques utilisent des transformateurs Lundahl et il embarque un DAC compatible PCM 32/384 et DSD128 (via USB). Entrées numériques et analogiques, 8 sorties à impédances et gain variables, choix des fréquences d’échantillonnage… La machine semble très complète.

graham_ls_5-8_denon_dh-610s.jpg Dans la salle EAR Yoshino, les enceintes Graham Audio LS5/8 à partir de bandes magnétiques lues par un Denon DH-610S et par la platine ou le lecteur maison. Si chaque élément pris séparément ne manque pas de qualité, le son délivré par l’ensemble était pour le moins coloré. Dommage.

harbeth_monitor_40-2.jpg Chez Harbeth justement, les LS5/8 originales sont remplacées par les nouvelles Harbeth Monitor 40.2 (une évolution des 40.1 dans la gamme Harbeth) équipées d’un médium de 20 cm et d’un woofer de 30 cm. « Seul le désuet ne tombe jamais en désuétude… ». Près de 16000 €/paire tout de même.

heco_direkt.jpg Le constructeur allemand Heco présentait le prototype de sa nouvelle enceinte 2 voies à haut rendement Heco Direkt (à droite sur la photo). Sachant que son design atypique est plutôt réussi, que l’écoute se révélait très dynamique et vivante, accompagnée d’une superbe image, que son prix devrait se situer sous la barre des 3000 € et que la marque sera bientôt disponible en France… les Heco Direkt devraient ravir les amateurs d’amplis de faible puissance ne souhaitant pas sacrifier leur déco et leurs économies avec des armoires normandes. Une jolie trouvaille.

proac_response-k8.jpg Les nouvelles ProAc Response K8 étaient associées aux blocs monophoniques Sugden FPA4 précédés d’un “petit” DAC Exogal Comet Plus (fichiers de 44,1 à 384 kHz) et d’un lecteur pro Tascam. Il s’agissait de la première présentation publique de la colonne ProAc Response K8 qui est équipée d’un haut-parleur médium à dôme, chargé par une amorce de pavillon en aluminium et d’un tweeter à ruban motorisé par un aimant Alnico. Le grave est pris en charge par deux haut-parleurs de 20 cm en charge bas-reflex.

feickert_ring_clamp.jpg A part quelques finitions custom, dont cette Blackbird destinée aux motards vinylophiles (ci-dessous), Dr Feickert exposait un prototype de palet presseur périphérique et une alimentation externe pour ses platines, ainsi qu’un préampli phono double mono Wren et l’alimentation sur batterie Clean.

feickert_blackbird.jpg

feickert_wren_clean_phono.jpg

pro-ject_rpm_10_ultra.jpg Platine Pro-Ject RPM 10 Ultra.

remton_383_tube_phono_stage.jpg Vinyle toujours, avec un intéressant préampli phono MM/MC à tubes Remton 383 et alimentation séparée. Il met en œuvre trois ECC83S (gain 53 dB) et une égalisation RIAA passive pour un prix public de 696 €. Il existe une version Remton 3882 utilisant un tube ECC83S et un tube ECC82S (gain 38 dB) proposée à 576 €, ainsi qu’un modèle haut de gamme conçu autour des tubes E88CC, ECC81 et égalisation passive LCR affiché à 3480 €.

saec_we308sxl_fonolab.jpg Les superbes bras SAEC WE-308SXL retrouvent une seconde jeunesse grâce à Fonolab qui les propose en câblage argent, équipés de leur porte cellule céramique, du stabilisateur AS-500E et de tous leurs accessoires. Fonolab propose également un porte cellule en titane FH-37 compatible SME.

fh-37_fonolab_headshell.jpg

techdas_air_force_III.jpg L’esthétique de la nouvelle platine TechDAS Air Force III semble fortement inspirée des Micro Seiki. Elle accepte 4 bras et incorpore l’axe pneumatique et le système d’aspiration de l’Air Force One.

van_den_hul_the_point_one.jpg Très intéressante platine chez Van den Hul, The Point One possède un plateau dépourvu d’axe. Semblable à une toupie, la base de celui-ci repose sur une bille. Sa vitesse de rotation n’ayant rien de comparable à celle d’une toupie, sa stabilité et son centrage sont assurés par la présence d’aimants périphériques situés à hauteur du socle supérieur.

thorens_td-903_td-905_td-907.jpg Thorens présentait trois nouveaux modèles de platines, les TD-903, TD-905 et TD-907, ressemblant furieusement aux historiques TD-160 et dérivées. La nouvelle série Thorens 900 intègre un châssis suspendu et, selon le modèle, le classique bras TP-902 ou le nouveau TP-88. Trois nouveautés qui devraient ravir les nostalgiques de la grande époque du constructeur, à condition de digérer les tarifs allant de 3500 à environ 9500 €.

thorens_td-903.jpg A la recherche d’un diamant neuf ? Vous pourrez certainement trouver votre bonheur chez le japonais Jico qui dispose d’un choix étonnant et de quelques accessoires dédiés au vinyle. www.jico-stylus.com

phono_akari_stylus_display.jpg Primary Control propose trois modèles de bras à la finition très luxueuse, revisitant le principe de l’unipivot. VTA et azimuth réglables, antiskating magnétique, les Primary Control semblent de part leur conception très proches des Reed, sauf du côté des tarifs avec un modèle Exclusive culminant à 9900 €.

primary_control_exclusive_tonearm.jpg Le constructeur polonais JR Audio propose quant à lui un bras baptisé Impossible fonctionnant sur un principe identique au bras suisse Thales (qui lui-même reprenait une idée ancienne) avec un porte coquille articulé permettant de corriger l’erreur de suivi de piste à l’image d’un bras tangentiel. Au catalogue du constructeur figure également un modèle de platine à entraînement par courroie avec le choix d’un moteur interne ou externe.

jr_audio_impossible_tonearm.jpg Autre nouveauté, la cellule optique DS-W1 du constructeur DS-Audio qui utilise des LEDs pour détecter les mouvements du stylet. La cellule est livrée avec son alimentation externe qui utilise les broches – (vert et bleu) pour l’alimentation des diodes. En sortie, seule la correction RIAA est nécessaire. Son prix de 8800 €, élevé dans l’absolu, peut finalement se révéler très intéressant puisque la DS-W1 permet de se passer de préampli phono.

ds_audio_ds-w1_cartridge.jpg Platine SME Model 15, proposée à 10900 € avec le bras SME 309.

sme-15_et_sme-309.jpg Platine Well Tempered Royale 400 avec son bras de 16”.

well_tempered_royale-400.jpg L’allemand Sperling Audio nous faisait découvrir son nouveau modèle à entraînement par courroie Sperling L-2 dérivée de la L-1, mais présentée sous une forme plus classique avec socle et embase pour un seul bras de 9” à 13,5”. Comme la Sperling L-1, celle-ci est « customisable » de manière à obtenir le rendu sonore souhaité par le client. La courroie passe par deux poulies permettant de jouer sur sa tension.

sperling_L-2_thoress.jpg En d’autres lieux la coutume veut qu’un compte-rendu soit l’occasion d’attribuer un « Best Sound of the Show ». L’exercice nous a toujours paru trop délicat, voire malhonnête, car chacun sait qu’il est impossible de porter un jugement définitif sur les performances d’un système dans les conditions très particulières d’un salon. Compte tenu de la taille du High End, il paraît même impossible d’avoir le temps d’écouter sérieusement chaque système installé. Il n’est pas rare non plus d’entendre certains produits que nous connaissons bien et que nous apprécions, sonner ce jour là « comme des casseroles ». C’est pourquoi nous évitons les affirmations, forcément péremptoires, et réservons nos appréciations aux écoutes menées dans des conditions adaptées. Nous allons pourtant faire exception à la règle en désignant cette année un inévitable « Best Taste of the Show » à Avitech, distributeur Bryston pour l’Allemagne, qui avait fait l’effort d’installer dans sa salle une véritable machine expresso un groupe à levier La Pavoni Pub 1EL, accompagnée d’un rare moulin à café doserless Elektra Nino MK (les amateurs apprécieront). C’est une véritable oasis de volupté qui nous était offerte, loin des ersatz de monsieur Clooney ou des « filtres » que l’on servait ailleurs… Si d’autres exposants pouvaient s’en inspirer, c’est avec le plus grand plaisir que nous leur attribuerions le « 2016 Best Taste of the Show » !

best_system_of_the_show.jpg