High End, Munich 2013

« Singin' in the Rain »

Amplificateur-Rike-Audio.jpg
 

Le salon High End 2013 s’est achevé le 12 mai dernier comme il avait débuté : sous la pluie. Il s’agissait de la dixième édition munichoise d’une manifestation née en 1982 dans un hôtel de Düsseldorf, et qui réunissait alors une vingtaine de marques “ésotériques”. Trente deux ans plus tard, 363 exposants occupaient les 20 000 m2 du MOC où furent accueillis plus de 16 000 visiteurs en provenance de 71 pays ! Après s’être imposé comme LE salon européen, le High End est en passe de devenir le salon haute-fidélité international de référence. Si la présence croissante d’acteurs asiatiques et américains semble le confirmer, on peut également remarquer que les constructeurs sont de plus en plus nombreux à lui réserver leurs nouveautés, au détriment du CES de Las Vegas.

Amplificateur-Rike-Audio.jpgThe-Pivetta-Opera-Only-amplifier.jpg |L’intérêt de ce salon est, bien sûr, de proposer en un même lieu un vaste panorama de l’offre actuelle en matière de matériel audio sans compromis, mais aussi de promouvoir, sans discrimination, toutes les technologies du vinyle au dématérialisé, de la bande magnétique au lecteur réseau, du large bande à l’enceinte multi voies active contrôlée par processeur numérique. Inconditionnels du tube et partisans de la classe D, constructeurs confidentiels et marques réputées cohabitent en bonne intelligence pour le plus grand bonheur de l’amateur. Au High End, les inventeurs fous et les professeurs tournesol peuvent également s’exprimer et bénéficient de la même visibilité que les groupes internationaux, surtout depuis la création de l’espace “Newcomers” qui donne une chance aux marques nouvelles. C’est là que l’on pouvait découvrir l’amplificateur à tubes allemand Rike Audio mettant en œuvre les tubes KR 1610 drivés par les KR 300B. Deux blocs monos avec alimentation séparée délivrant 2 x 50W en classe A, pour 250 kg et un tarif fixé à 380 000 €… Schuch Tronic, quant à lui, présentait un bras de lecture muni d’un original dispositif de correction d’erreur de piste au moyen d’un système de poulies permettant à la cellule de pivoter afin de la maintenir perpendiculaire à l’axe de rotation du plateau durant la lecture du disque. Etonnant que tant de constructeurs cherchent aujourd’hui encore à améliorer un principe de reproduction annoncé comme condamné il y une trentaine d’années de cela ! Mais la palme de l’originalité était sans aucun doute remportée par un gigantesque amplificateur digne du Guinness Book : The Pivetta Opera Only Project mesure 2,5 mètres de hauteur pour un diamètre de 1,85 mètre, pèse 1,5 tonne et délivre 20 000 W en classe A sur chacun de ses 6 canaux… Un exercice de style frisant le ridicule lorsqu’il est raccordé à une paire de petites enceintes colonnes, fonctionnant en sourdine pour cause de ligne secteur sous-dimensionnée…|
Pivetta-Opera-Only-amplifier.jpg

Bras-de-lecture-Schuch-Tronic-2.jpg Les comptes-rendus ont pour habitude de désigner « la meilleure écoute du salon », un exercice particulièrement injuste quand on connaît les contraintes des exposants et les résultats hautement aléatoires qui en découlent. Cette année n’a pas dérogé à la règle et nous avons entendu d’excellentes références, que nous connaissons pourtant bien, sonner très moyennement. A ce jeu, les très gros systèmes sont souvent défavorisés car la difficulté de leur mise en œuvres dans ces conditions très particulières est proportionnelle à la sensation que nous en espérons. Les chances d’êtres déçus sont grandes, quelles que soient les qualités intrinsèques des systèmes élaborés. Dans ces conditions, les petits ensembles s’en sortent souvent mieux et les bonnes surprises viennent généralement de systèmes moins ambitieux… Ce fut le cas de l’écoute proposée par Atoll Electronique qui faisait rimer simplicité avec musicalité. Mais quelques formules 1 réussissaient malgré tout à tirer leur épingle du jeu, comme l’allemand Backes & Mueller qui est un habitué des démos réussies ou encore d’un nouveau venu, l’italien Leonardo Speakers qui proposait des panneaux isodynamiques qui ont dû éveiller quelques souvenirs chez les amateurs d’Apogee…
Voici donc un rapide tour d’horizon des quelques nouveautés qu’il était possible de découvrir durant cette édition 2013.

Leonardo-Speakers_-Grandinote_-Vyger-et-Playback-Design.jpg Les panneaux Leonardo (Italie) ressemblent fort à des Apogee optimisés puisqu’ils utilisent la même technologie, mais annoncent un rendement de 93 dB et la présence d’un super tweeter piezo qui permet de couvrir la bande de 20 Hz à 100 kHz. Probablement une des meilleures écoutes du salon, malgré quelques métallisations récurrentes dans l’aigu (câbles, électroniques ?). Les sources étaient constituées du lecteur CD/SACD intégré Playback Designs MPS-3 et de la platine vinyle V.Y.G.E.R. Indian Signature équipée d’une cellule Torlai, accompagnées des électroniques Grandinote Proemio (préampli) et Demone (blocs 60 W).

Leonardo-Speakers-et-grandinote.jpg

Atoll-PR400-AM400-ST200-et-Audium-Comp-8.jpg Très joli système chez le français Atoll qui présentait son nouveau lecteur réseau ST200 qui utilisait le convertisseur du lecteur intégré CD400 via son entrée numérique, suivis du préamplificateur Atoll PR400 en liaisons symétriques et de l’ampli de puissance AM400 (2 x 160 W) alimentant les colonnes Audium Comp 8. L’ensemble du câblage était réalisé par Absolue Créations et sa référence UL-TIM.2.

Atoll-ST-200.jpg

EAR-DAC-4-et-CD-SACD-Transport.jpg Tim de Paravicini avait fait le déplacement pour présenter les Drive (mécanique CD et SACD) et DAC 4 (convertisseur 24/192 acceptant le flux DSD), ainsi que le premier lecteur CD/SACD du constructeur, l’EAR Acute4.

MSB-Analog-DAC-et-Power-Base.jpg MSB Technology présentait son nouveau convertisseur Analog DAC 32/384 doté d’un contrôle de volume optionnel lui permettant d’attaquer directement un amplificateur de puissance. Les formats des entrées numériques sont interchangeables (modules enfichables) et à choisir selon vos besoins. Une alimentation externe Power Base est disponible et l’Analog DAC se décline en de nombreux coloris.

MSB-The-Analog-DAC-au-High-End-2013.jpg

Trinnov-AVM-Focal-High-End-2013.jpg Très belles démonstrations chez Trinnov Audio qui n’avait pas ménagé ses efforts pour cette première participation. La salle avait reçu un traitement acoustique passif à l’aide de panneaux Concept-A, alors que le traitement du secteur était confié à Isotek et le câblage au français Absolue Créations. Les possibilités du nouveau préamplificateur optimiseur Amethyst étaient mises en évidences à partir des enceintes Focal de la gamme Utopia (alternant entre colonnes et compactes + sub) et les électroniques AVM.

Trinnov-Amethyt-High-End-2013.jpg

Trinnov-et-Absolue-Creations-UL-Tim-2-High-End-2013.jpg

Nagra-MPS-et-prototype-Nagra-DAC-384-kHz.jpg Chez Nagra on pouvait voir la nouvelle alimentation externe MPS (Multiple Power Supply) capable d’alimenter quatre appareils en parallèle, et découvrir le prototype du futur convertisseur Nagra D/A (PCM 384 kHz DSD2 DAC) développé en collaboration avec Playback Designs (à droite sur la photo).

Van-Den-Hul-The-Excalibur-et-Zellaton-Grand.jpg Monsieur van den Hul “himself” présentait un nombre important de nouvelles électroniques parmi lesquelles The Grail SB, un préampli phono MM/MC doté d’un circuit original, The Emerald, un préamplificateur stéréo symétrique et des blocs de puissance 1 x 100 W The Excalibur. Le système complet était en démonstration sur les enceintes Zellaton Grand et une platine vinyle Feickert avec cellule et câblage… Van den Hul.

Pre-phono-Van-Den-Hul-The-Grail-SB.jpg

Preampli-Van-Den-Hul-The-Emarald.jpg

Brinkmann-et-Vanderstein.jpg Brinkmann présentait un système complet ayant pour source la magnifique platine Balance équipée du bras et de la cellule du constructeur, ainsi que de la récente alimentation Rönt sur des enceintes américaines Vanderstein Model 7. La nouveauté se situait à l’intérieur de l’amplificateur intégré Brinkmann qui embarque désormais un DAC (photo ci-dessous). Presque une révolution chez ce chantre de l’analogique !

Brinkmann.jpg

Brinkmann-DAC-integre.jpg JoSound présentait deux nouveaux modèles fraîchement terminés pour le High End, les JoSound RA AC-Xp et RA AC-X. On y retrouve les choix de Jo Jouhal, le concepteur de la marque, avec des ébénisteries en bambou, des charges “hybrides” et l’utilisation de haut-parleurs large bande Voxativ.

JoSound.jpg

Sound-Kaos-Wave-40-et-Subwave-30.jpg Restons dans l’ébénisterie de qualité avec Sound Kaos qui présentait ses enceintes Wave 40 accompagnées du Sub Wave 30. La construction de la Wave 40 incorpore une ébénisterie “flottante” totalement découplée du haut-parleur. Celui si est solidaire du pied qui le maintient par l’arrière. Haut-parleur large bande de 20 cm et tweeter à ruban. Le filtre XO-1L est externe. Les Wave 40 étaient alimentées par l’amplificateur Bakoon-AMP-12R munie de son alimentation séparée. Il est le successeur du 11R et sera disponible dès juillet 2013. Un ensemble original qui ne manque pas de qualités. Le système était câblé par Absolue Créations, une marque que l’on retrouvait sur de nombreuses démonstrations.

Sound-Kaos-Wave-40-et-Absolue-Creations.jpg

Bakoon-AMP-12R.jpg

QAT-MS5-Radiance-570-Penaudio-Sami-Penttila-Edition.jpg QAT Audio avait composé un système autour des enceintes Penaudio Sara S et des électroniques de la série Radiance, l’amplificateur 570 et le serveur MS5. Le tout était commandé par la tablette QAT Pad RP5. Le constructeur présentait deux nouveautés en statique, le convertisseur D/A QAT DA6 et le serveur QAT MS6 (en bleu sur la photo ci-dessous).

QAT-MS5-MS6-DA6.jpg

Thorens-TD550-et-TP125.jpg Si la TD 550 ci-dessus représente le haut de gamme des platines Thorens, le constructeur présentait deux nouveaux modèles à l’occasion de ses 130 années d’existence qui font de lui la plus ancienne marque de haute fidélité ! Les TD 206 et TD 209 permettront aux plus jeunes d’accéder à la qualité allemande et de découvrir les joies du vinyle. Elles sont livrées “prêtes à l’emploi”, équipées d’une cellule MM, de câbles, d’un niveau et d’une balance. Elles reprennent des éléments de la réputée TD 309 et reçoivent un nouveau bras TP 90, lui aussi dérivé du TP 92 équipant la TD 309 dont il partage la même articulation à très faibles frottements. Les deux modèles se différencient uniquement par la forme de leurs socles : formes contemporaines pour la TD 209, plus classiques pour la TD 206. Leur prix est également identique et fixé à 998 euros. Il est possible d’acquérir le bras seul.

Thorens-TD-206-et-TD-209.jpg Un autre constructeur allemand, Avantgarde Acoustic, dévoilait une magnifique réalisation : l’enceinte ZERO1. Un monolithe de corian au dessin particulièrement réussi abrite un système 3 voies actives incorporant un processeur 6 canaux travaillant sur 66 Bit se chargeant du filtrage (pentes de 100 dB/octave) et permettant d’éventuelles correction de la courbe de réponse. Si les premières écoutes nous ont laissés sur notre faim, la ZERO 1 mérite une audition plus approfondie dans un environnement propice. Avangarde annonce un tarif inférieur à 10 000 euros.

Avantgarde-Acoustic-ZERO-1.jpg

EAT-E-GIo-PS.jpg EAT (Euro Audio Team) continue de compléter sa gamme dans une démarche on ne peut plus logique avec un préamplificateur phono à tubes et alimentation séparée au design surprenant, l’EAT E-GIo PS (photo ci-dessus).

3D-Lab-i-Player-et-i-Amplifier.jpg Une flopée de nouveaux produits chez le français 3D Lab arborant le préfixe “i” et venant prendre place au côté de la gamme courante. En vrac : I Player (streaming-DAC 24/192, PCM, DSD, FLAC 24/192), I Drive (S/PDIF et AES/EBU DSD bus + SRC), I Amplifier (amplificateur embarquant un I Player), Sonata DAC (DAC compact avec sortie casque), Sonata Preamplifier (préampli compact entrées MM/MC + ligne, USB 24/192, sortie casque), Sonata Amplifier (ampli compact classe D de 2 x 200 W), Master DAC (PCM, DSD, sortie casque), Master Preamplifier (identique au Sonata mais avec entrées et sorties XLR), Master Amplifier (ampli compact classe D 1 x 500 W) et World Clock (horloge de précision). Cette nouvelle gamme baptisée Nano voit, comme son nom le laisse supposer, la taille de ses coffrets se réduire ainsi que ses tarifs.

Avid-Ingenium.jpg Retour à l’analogique chez Avid qui propose sa nouvelle platine analogique d’entrée de gamme Avid Ingenium permettant, selon la version, d’accueillir un ou deux bras de lecture de 10 ou 12 pouces. En démonstration (photo ci-dessous), un magnifique préamplificateur à alimentation séparée Reference Pre-Amplifier qui intègre deux étages phono Pulsare II lui permettant de prendre en charge deux cellules MM ou MC avec réglages indépendants pour chacune d’elles. Si son ramage se rapporte à son plumage, ce devrait être une bombe ! Il sera accompagné des Reference Mono Amplifier.

Avid-Reference-Pre-Amplifier.jpg

Casque-KEF-M500.jpg KEF offrait des démonstrations de ses casques M500 (Reddot Design Award 2013), M200, de la fameuse enceinte LS50 qu’il n’est déjà plus nécessaire de présenter et de son alter ego amplifié, la nouvelle KEF X300A (entrée numérique 24/96).

KEF-LS50-High-End-2013.jpg

BMC-PureDAC-et-Carlos-Candeias.jpg Carlos Candeias, concepteur des électroniques B.M.C. Audio, était présent pour introduire le premier produit de la nouvelle gamme PureLine qui veut offrir un rapport qualité/prix imbattable sur des appareils techniquement très aboutis et d’une finition exemplaire. Le PureDAC est un préampli convertisseur symétrique doté d’un ampli casque totalement indépendant (commande de volume comprise). Il reprend les spécificités B.M.C. avec les technologies LEF DIGM et CI. Son port USB est compatible avec les formats PCM de 16 à 32 bit et jusque 384 kHz, mais aussi DSD 64 et 128. Si ajoute les classiques entrées AES/EBU, coaxiale et Toslink. Annoncé à moins de 1500 €, le PureDAC a toutes les chances de faire parler de lui dans les mois à venir.

BMC-Pure-Dac-dos.jpg Un système B.M.C. complet était également en écoute avec les colonnes Arcadia alimentées par les blocs mono M2 et l’ensemble BDCD1.1 (drive) et DAC1 (préampli convertisseur) pour la lecture de CDs et de musique dématérialisée.

BMC-Arcadia.jpg

The-Gryphon-Kalliope.jpg Alors que tous les constructeurs se ruent sur les DAC, cela faisait un moment qu’aucune nouveauté n’était apparue chez Gryphon de ce côté. C’est aujourd’hui chose faite, et Flemming Rasmussen frappe fort avec le convertisseur (forcément) très haut de gamme Gryphon Calliope. Celui-ci embarque un convertisseur ESS Sabre ES9018 32 bit par canal incorporant chacun huit DAC en mode différentiel et gère le flux PCM 24/192, ainsi que le DSD via son port USB de 2,822 à 6,144 MHz, configuration double mono vraie, circuits symétriques… Les écoutes étaient réalisées sur les nouvelles enceintes semi actives Trident II qui embarquent un amplificateur dédié aux quatre haut-parleurs de grave de 20 cm. Gryphon annonce une extension de la réponse basse à 16 Hz (-3 dB) ! Le coefficient de surtension, le niveau du grave et la commutation du filtre infra grave sont réglables depuis la télécommande.

The-Gryphon-Kalliope-dos.jpg

Ayre-AX-5.jpg La vedette du stand Ayre était le nouvel amplificateur intégré stéréo VX-5 de topologie symétrique et équipé des circuits Equilock et d’étages de sortie Diamond. Il affiche 2 x 175 W sur 8 ohms, doublés sur 4 ohms. La photo ci-dessous permet de jeter un œil à l’intérieur du VX-5, et plus particulièrement sur sa double commande de volume motorisée déportée à l’arrière du châssis.

Ayre-AX-5-commande-volume.jpg Hegel avait mis en valeur leur dernier préampli convertisseur HD25 qui remporte un succès mérité. Etait également présent l’amplificateur H300, l’actuel et récent flagship du constructeur en matière d’intégré acceptant toute source d’origine analogique et numérique avec une puissance de sortie de 2 x 250 W.

Hegel-HD25-2.jpg Isophon, devenu Gauder Akustik, présentait en 2013 comme en 2012 les gigantesques enceintes Berlina RC 11 alimentés par une débauche d’électroniques qui, en 2013 comme en 2012 produisaient un résultat assez peu convaincant. Difficile de comprendre cette insistance quand on connaît l’étendue de la gamme du constructeur avec parmi celle-ci quelques modèles particulièrement performants et dont la taille plus modeste laisserait espérer une mise en œuvre plus aisée ; d’autant que l’on aurait aimé pouvoir écouter la nouvelle série Arcona présentée en statique. De la bibliothèque à la colonne 4 haut-parleurs en passant par la centrale, 5 modèles composent cette nouvelle entrée de gamme du constructeur allemand Gauder Akustik.

Gauder-Akustik-Arona-40-60-et-80.jpg Le constructeur allemand Fischer & Fischer présentait son nouveau modèle SN/SL 570 qui conserve le coffret d’ardoise spécifique et adopte un tweeter à ruban AMT d’origine Mundorf dans une configuration MTM. Il s’agit donc d’une colonne 3 voies, 5 haut-parleurs d’un rendement de 90 dB. Malgré l’ardoise du coffret et une taille imposante, son poids reste encore dans le “raisonnable” avec 129 kg affichés. A noter le meuble équipé de tablette en ardoise et la platine TransRotor au socle… d’ardoise. En hifi, les coordonnés, c’est la classe ! Fischer-_-Fischer-SN-790.jpg

Cellule-Stein-Music-Aventurin-6-MK2.jpg Holger Stein présentait l’ensemble de la gamme Stein Music avec notamment le nouvel amplificateur intégré Stateline Amp 2 (ci-dessous) équipé d’un DAC sans sur-échantillonage et délivrant 2 x 20 W. C’était aussi l’occasion de découvrir la nouvelle évolution Signature (1280 €) du Speaker Match + se présentant sous le même format que les deux modèles précédents mais dont l’effet est encore, selon le constructeur, plus prononcé. Peu connue, la cellule MC Stein Music Aventurin 6 nous a fait très bonne impression lors d’une rapide écoute. Elle est disponible dans deux versions différentes (haut et bas niveau) au tarif public de 4498 €.

Stein-Stateline-Amp2.jpg

Laurence-Dickie-Vivid.jpg Laurence Dickie (ci-dessus), le concepteur des célèbres Nautilus, présentait sa dernière création, la Vivid Giya G3. S’il s’agit de la plus petite version de la très réputée (et récompensée) famille Giya, elle en conserve toutes les caractéristiques tout en se montrant beaucoup plus facilement logeable avec ses 116 cm de haut. Elles seront d’ailleurs en démonstrations à la Maison Devialet à Paris juin 2013 accompagnées de la nouvelle gamme Devialet. On pouvait ici les écouter les Giya G2 sur un système présentant deux énormes blocs de puissance Audio Power Labs 833TNT (140 000 €) équipés de tubes 833C à refroidissement liquide, constamment surveillés par le constructeur via Internet. Les Vivid Giya G2 étaient quant à elles, en démonstration sur un ensemble CH Precision câblé en Zen Sati.

Audio-Power-Labs-833-TNT-et-Vivid-Gyia-G2.jpg

Swissonor-Ken-Kessler.jpg Un journaliste réputé, Ken Kessler, et un constructeur en passe de l’être, Urs Frei, regardant dans la même direction peut-il être considéré comme un bon présage ? Plus que les biscuits suisses distribués sans compter, c’est certainement ce qui sortait des appareils concoctés par Swissonor, et des vieilles Thorens optimisées par Jürg Schopper qui a retenu l’attention du journaliste. Cette année, la vedette était un “un petit système” construit autour d’une Thorens TD-160 revisitée équipé d’une cellule Ortofon et d’un petit intégré Swissonor V.S.O.P. alimentant les enceintes B.A.C.H., le tout en finition British Racing Green.

Swissonor-Thorens-TD-160.jpg Swissonor présentait aussi trois nouveautés qui devraient fortement intéresser les amateurs de vinyles : les PPP (tranfos MC), PP (RIAA passif) et P (préampli ligne passif) ; les trois pouvant se combiner à volonté. A noter aussi, un astucieux kit préampli phono à installer à l’intérieur de votre platine pour s’affranchir des pertes causées par les câbles (ci-dessous à droite).

Swissonor-PPP-HM-3.jpg

Coda-15-5.jpg Les nouveautés étaient nombreuses chez Coda Technologies et Legacy Audio qui faisaient salle commune pour l’occasion. En statique étaient présentés les amplis de puissance Coda 15.5 et 40.0, futurs remplaçants des 15.0 et 33.0 bénéficiant chacun d’une alimentation plus performante. Toujours chez Coda, les Nouveau blocs mono Tm et le préamplificateur 07 (Tmx et 07x pour les références françaises) étaient en démonstration sur les colonnes Legacy Signature SE qui viennent se placer dans la gamme, juste sous les célèbres Focus SE. Elles sont dotées du nouveau tweeter Dual Air Motion réunissant un tweeter de type AMT et un super tweeter de même technologie.

Coda-07x-et-Tsx.jpg Un second système permettait de découvrir les nouvelles Legacy Aeris semi-actives. La section grave embarque un amplificateur dédié et l’enceinte est gérée par son propre DSP qui permet également d’agir sur sa réponse en fréquence. A noter également la section médium-aigu débaflée de l’Aeris.

Legacy-Audio-Aeris.jpg
Equipe-Silbatone-High-End-2013.jpg Contrairement aux apparences, on s’amusait beaucoup chez Silbatone et G.I.P. Laboratoty. Le premier propose une gamme d’électroniques à tubes, tandis que le second revisite les légendes du passé en proposant des rééditions de transducteurs Western Electric optimisés, en parallèle de leurs propres modèles. Année après année, ils nous font découvrir des systèmes qui ont toujours pour points communs leur rareté et leur taille démesurée ! Vous l’aurez deviné, pas de musique dématérialisée ici, mais des vinyles anciens qui ravissent le public présent, même si ce dernier a certainement déjà dû avoir l’occasion d’entendre une version moins colorée de Smoke On The Water !

Silbatone-High-End-Munich-2013.jpg

Western-Electric-Mirrophonic-High-End-2013.jpg Changement de décors chez Kharma qui nous en met plein les yeux et les oreilles en nous présentant les Kharma Exquisite Extreme Grand (220 cm de haut) alimentées par les nouvelles électroniques Kharma Exquisite P1000 (préampli) et Exquisite MP1000 blocs mono). Au cas où vous auriez eu quelques doutes quant à la capacité de Exquisite Extreme à explorer le grave, le construucteur avait pensé à les épauler par le subwoofer Exquisite Midi Sub (38 cm). Belle écoute pour budget illimité et fauteuils particulièrement moelleux que l’on avait du mal à quitter.

Kharma-High-End-2013.jpg

The-Funk-Firm.jpg Beaucoup plus abordable, la nouvelle platine vinyle The Funk Firm, la Little Super Desk, qui représente l’entrée de gamme du constructeur. Elle est équipée du système baptisé Vector Drive, la courroie prenant appui sur en 3 points du plateau pour annuler la contrainte exercée sur son axe de rotation. Le bras fourni avec la Little Super Deck est le nouveau Funk Firm F5 également disponible séparément.

Funk-Firm-Little-Super-Deck.jpg Le constructeur allemand Hannl exposait son dernier modèle dans une finition blanche qui atténue l’aspect massif de l’engin. Il s’agit de la Mera ELB 24V équipée de deux brosses (nettoyage standard et plus en profondeur pour disques anciens ou fort sales), d’un moteur d’entraînement en 24 volts et d’une inversion du sens de rotation du plateau automatique. Ce modèle est dérivée l’Aragon dont elle ne reprend pas la façade inclinée.

Hannl-Mera-ELB-Eco-24.jpg Le spécialiste allemand du traitement secteur présentait une nouvelle série de filtres secteurs composée de trois références différentes, les Mosaic Titan (4,6 kW), Genesis (120 W + 4,6 kW) et Centuri (régulation).

Isotek-Mosaic-Titan-et-Genesis.jpg

Focal-Utopia-Diablo-or.jpg Le constructeur français Focal continue son exploration des finitions exotiques avec ici, une superbe Diablo Utopia III aux flans couverts de feuilles d’or. C’était également l’occasion de présenter la nouvelle gamme Chorus 700 composée de huit références couvrant les besoins de la stéréophonie et du home cinéma. Nouveauté également avec le système sans fil Focal Easya où l’on retrouve les fondamentaux de la haute-fidélité associés à un usage contemporain basé sur la dématérialisation, ou comment bénéficier d’un son de qualité à partir des outils nomades actuels : iPod, iPhone, iPad, laptop, streaming… Deux “vraies” enceintes colonnes actives de bonnes dimensions, disponibles en noir, rouge ou blanc, reliées à un hub recevant les sources numériques. Le système Easya sera disponible à partir d’octobre 2013 au tarif public de 1999 €. Focal annonce enfin la version V2 de la colonne haut de gamme Scala Utopia.

Focal-et-Soulutio_n.jpg Autre constructeur français qui partage avec Focal la volonté de concevoir et fabriquer leurs produits en France profitait de Munich pour lancer une gamme complète dérivée du Premier D. Les nouveaux Devialet se nomment aujourd’hui 110, 170 et 240 avec, pour ce dernier, toujours la possibilité de le paramétrer en bloc mono pour une puissance de 500 W par canal. Les nouveaux modèles bénéficient d’améliorations, notamment au niveau de l’alimentation qui a été renforcée et des réductions de coûts de fabrication ont pu être réalisées sans nuire à la magnifique qualité de présentation et de finition Devialet. La gamme débute aujourd’hui à 4999 € pour le Devialet 110.

Devialet-110.jpg

Sennheiser-DVA-600.jpg Sennheiser présentait ses amplificateurs casque dotés de DAC et pouvant être utilisés comme préamplificateurs, les HDVD 600 et 800, ainsi que les nouveaux IE 800 intra-auriculaires et le casque HD 700, héritier des HD 250 et HD 800.
On pouvait aussi admirer, en statique malheureusement, le rare et onéreux Sennheiser Orpheus HE 90 (photo du bas).

Sennheiser-HDVD-800.jpg

Sennheiser-Orpheus.jpg Nouveau modèle fact-12 chez PMC qui devient le modèle le plus évolué de cette gamme.

Nouvelle-PMC-Fact-12.jpg Atohm complète sa gamme de câble avec le nouveau ZEF Max qui adopte la section la plus importante des modèles pour haut-parleurs disponibles chez le constructeur français qui propose également un retour aux sources avec le nouveau et très intéressant kit d’enceintes Eurus équipé des haut-parleurs Absolute Series.

Cables-Atohm-ZEF-Speaker.jpg La France était décidément très bien représentée sur ce salon. Davis Acoustics n’était pas en reste avec le lancement de la nouvelle colonne Davis Maya disponible en finition blanc mat ou walnut aux prix publics respectifs de 750 € et 600 €.

Davis-Acoustics-Maya.jpg

Wadia-Intution-01.jpg Wadia Intuition 01.

Dali-Fazon-F5.jpg Série exclusive Dali Fazon F5 Anniversary Edition.

Norma-Revo-HS-DA1.jpg Norma Revo HS DA1.

Lady-Taxi-High-End.jpg

Brinkmann-Balance.jpg Platine Brinkmann Balance.

Alimentation-externe-Monk-Audio.jpg Nouvelle alimentation séparée pour le préampli phono Monk Audio.

Ayon-Audio-CD-T-S-5-Alpha-Vulcan-Pearl.jpg Nouveaux DAC-préamplis Ayon Stealth et Sratos. Enceintes Ayon Blackfire XS.

Ayon-Audio-Stealth-et-Stratos.jpg Nouvelle gamme d’enceintes Audio Physic Classic Line.

Audio-Physic-Classic-10-2.jpg Baladeur audiophile Astell & Kern.

Astell-_-Kern.jpg Amplificateur stéréo Cambridge Azur 851E (2 x 200 W classe Ab) et préampli 851W.

Cambridge-Azur-851E-et-851W.jpg

70-ans-EMT-preampli--JPA-66.jpg Pour les amoureux du vinyle, le préamplificateur EMT JPA-66 70ème anniversaire.

Air-Tight-ATM-300.jpg Amplificateur Air Tight ATM-300

Cellules-Air-Tight.jpg La gamme de cellules Air Tight ATM-300

Mini-chaine-Air-Tight.jpg Une curiosité, la mini-chaîne Air Tight.

Vinyles-au-High-End-2013.jpg Platine Sperling L-1, bras Durand Talea (au 1er plan) et Dynavector DV507MKII.

Sperling-L-1-et-bras-Durand-Talea.jpg Bras Pro-Ject Signature 12 pouces (aussi disponible en 9 et 10“) et coquilles porte-cellules en différents matériaux, dont le bois et la céramique.

Bras-Pro-Ject-Signature-12.jpg Amplificateur Thöress.

Thoress.jpg Platine Avid Acurus et bras SME V.

Platine-Avid-Acurus-et-SME-V.jpg Enceintes Tannoy Westminster Royal SE.

Tannoy-Westminster.jpg Péamplificateur phono Audio Research Reference Phono 10. En arrière-plan, l’amplificateur intégré VSi 75.

Audio-Research-Reference-Phono-10.jpg Platine Da Vinci Audio In Unison MK2.

Da-Vinci-Audio-In-Unison-MK2.jpg

McIntosh-MA5200-MA7900-MA6700.jpg Sur les stands McIntosh, l’ensemble des produits récents, dont les intégrés MA5200, MAC6700, MA6700 et MA7900 qui intègrent pour certains, DAC et tuner.

McIntosh-High-End-2013.jpg

McIntosh-gamme.jpg L’Aurender W20 (étagère du bas) et une nouvelle marque danoise d’électroniques représentée par le préamplificateur et l’amplificateur Alluxity (en haut) de 2 x 200 W.

Aurender-W20.jpg

Pagani-Sonus-Faber.jpg Au détour d’un stand aux couleurs de Sonus Faber, une Pagani en présentation… statique.

Pagani.jpg Les nouvelles enceintes Sonus Faber Amati Futura et Olympia III.

Sonus-Faber-Amati-futura-et-Olympia-III.jpg

Sony-SS-AR1-High-End-2013.jpg Sony proposait des démonstrations de ses enceintes SS-AR1, mais aussi une gamme de produits plus grand public comme les Sony SS-NA9ES et SS-NA5ES ci-dessous.

Sony-SS-NA9ES-et-SS-NA5ES.jpg Lecteur CD/SACD intégré EMM Labs XDS1 V2.

EMMLabs-XDS1.jpg Nouveau streamer 24/192 NAD D7050 amplifié, UPnP, Wi-Fi, AirPlay, Bluetooth…

NAD-D-7050.jpg Krell S-350, S-300i et S-550i.

Krell-S-350-S-300i-et-S-550i.jpg La famille des BOX Pro-Ject n’en finit pas de mettre au monde des rejetons plus intéressants les uns les autres. Ici la nouvelle CD BOX RS, une mécanique à chargement par le dessus qui lit aussi les formats MP3, WMA et FLAC 29/96. Sorties S/PDIF, Toslink, AES/EBU, RJ45 I2S… pour un prix public de 799 €.

Pro-Ject-CD-Box-RS.jpg

Atrium-High-End-2013.jpg

Accustic-Arts-Player-II.jpg Nouvelles références chez Accustic Arts, Tube Preamp II MK 2, blocs de puissance Mono II, lecteur CD intégré Player II et convertisseur Tube Preamp II MK 2.

Accustic-Tube-Pramp-II-Tube-DAC-II-MK2.jpg Les récentes enceintes hybrides Martin Logan Montis étaient à l’écoute sur les électroniques Sim Audio, dont le nouveau et très complet DAC Moon 380D.

Martin-Logan-Montis.jpg Enceintes Zingali de la série Client Name Evo.

Enceintes-Zingali.jpg

Detail-Eclipse-TD510ZMK2.jpg Gros plan sur la construction très particulière des enceintes Eclipse TD510ZMK2, suivi d’une écoute en association avec le subwoofer actif TD725sw (500 W, 2 haut-parleurs de 25 cm).

Eclipse-TD510ZMK2.jpg Les nouvelles Spendor D7 et A6r.

Spendor-A6R-et-D7.jpg Enceinte autrichienne Joseph Brodmann JB 205 à côté d’un piano de la même manufacture.

Brodmann.jpg Blocs de puissance Pass Labs XS-300 et enceintes Wilson Audio Alexia ; mécanique CD/SACD EMM Labs TSDX, convertisseur DAC2X et préamplificateur Pass Labs XP-30.

Pass-XS-300-et-Wilson-Alexia.jpg Le stand Onix présentait les nouveautés des séries Classic et X-Reference ; ici les électroniques Flagship Series OC 103, OA 102 et OP-101.

Onix-OC-103-OA-102-et-OP-101.jpg Enceintes italiennes The Varios MRT, JR et SR qui sont plus que de sympathiques gadgets.

The-Varios-MRT_-JR-et-SR.jpg Electroniques Pioneer et enceintes B&W 803 Diamond.

Pioneer_N-50-PD-50-et_A-70.jpg Enceintes Zeta Zero et câbles Absolue Creations.

Zeta-Zero-et-Absolue-Creations.jpg

Salon-High-End-Munich-2013-fin.jpg

Rendez-vous les 15, 16, 17 et 18 mai 2014 pour la prochaine édition du High End.