Audio Analogue
Verdi Cento SE, une édition très spéciale

 
audio_analogue_verdi_se_728px-2

Nous avons toujours apprécié les réalisations de ce constructeur qui avait su souffler un vent nouveau dans le petit monde de la haute-fidélité lors de l’apparition d’un certain lecteur CD et amplificateur intégré Maestro, haut de gamme par leurs prestations mais démocratiques par leurs tarifs, puissant mais musicaux, le tout sous un habillage sobre et élégant. Les années sont passées, une bonne vingtaine, mais les fondements demeurent et nous les retrouvons intactes dans la gamme SE et encore plus avec le dernier intégré à avoir bénéficié des quelques ultimes améliorations lui valant le désirable suffixe.

Présenté au salon Top Audio de Milan à la rentrée 2008, il aura fallu patienter moins de trois années pour qu’Audio Analogue nous présente la version "competizione" de son Verdi Cento. Si l’opération est devenue rituelle pour les hauts de gamme Maestro et autres impressionnants Class A, cette fois le constructeur a bien voulu se penché sur une référence plus accessible de son catalogue pour lui offrir un lifting typiquement audiophile.
Passé par les mains des sorciers de Trévise, notre Cento Special Edition ne se différencie de la version de base que par la présence discrète du logo SE, extérieurement du moins.
Mais avant de pénétrer dans les entrailles de la bête, prenons le temps d’un rapide tour du propriétaire destiné à ceux d’entre vous qui ne seraient pas encore des familiers de Verdi.

Epuré mais complet

Ne comptez pas épater vos amis avec une ribambelle de potentiomètres, de Led multicolores ou encore d’énormes vu-mètres bleus aguicheurs, car les designers italiens ont opté pour une robe sobre, voire dépouillée, mais parfaitement taillée pour habiller cet intégré ; le seul bleu présent étant celui de fines Led rappelant la source sélectionnée et le niveau de volume choisi.
Les commandes se résument à deux boutons et un potentiomètre de réglage de volume. Simple, efficace et extrêmement WAF compatible. Le coffret aluminium, également disponible en noir, est parfaitement ajusté et la qualité ressentie vous assurera la satisfaction de posséder un bel objet. S’il y a quelques années la marque a pu connaître quelques aléas à ce niveau, il n’en reste aujourd’hui aucune trace et la qualité ne souffre réellement aucun reproche.
À droite de la façade, le classique bouton de réglage de volume dissimule un système à commutation d’un réseau de résistances dont les performances sont supérieures à un traditionnel potentiomètre à piste, quelle que soit sa qualité. Une légère impulsion vers la droite pour augmenter le volume, vers la gauche pour le diminuer, les Led périphériques indiquant le niveau sélectionné. Deux poussoirs + et – auraient rempli la même fonction, l’élégance en moins.
À la mise sous tension, une temporisation de quelques secondes assure le préchauffage des tubes de l’étage d’entrée et en préserve la durée de vie. Le Cento SE se met ensuite en standby et une simple action sur la commande de volume, manuellement ou par le biais de la télécommande, suffit à le mettre en marche, et inversement. La fonction mute accessible depuis la télécommande est signalée par le clignotement de la Led correspondant à la source sélectionnée.

audio_analogue_verdi_cento_se

Ce n’est pas tout. Les ingénieurs italiens ont prévu la possibilité de choisir entre quatre échelles de progression du volume pour accorder l’amplificateur au rendement des enceintes qu’il doit alimenter. Une progression linéaire et trois logarithmiques, dont la pente diffère sur les deux premiers tiers de la course, peuvent être programmées par une action spécifique sur le bouton de volume. Une procédure similaire permet un réglage fin de la balance avec dans tous les cas un repérage via les Led périphériques.
Tout ceci pourrait paraître fastidieux mais il n’en est rien, le paramétrage est réalisé en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire et cela démontre que l’appareil a été pensé pour une adaptation optimum à son environnement et pour offrir un véritable confort d’utilisation.
La même volonté se retrouve au niveau des entrées asymétriques RCA au nombre de six, dont une phono MM/MC dotée d’un filtre passe-haut et d’une sensibilité réglable par un système de cavaliers internes qui préserve la qualité du signal par un cheminement au plus court, évitant également l’usage de commutateurs. Une sortie monitoring stéréo est présente, doublée d’une sortie préamplificateur (possibilité de bi-amplification) qui peut-être utilisée en mono pour alimenter un subwoofer. Là encore, le paramétrage se fait par déplacement de cavaliers.
Enfin, si vous désirez le temps d’une projection intégrer le Cento SE dans un système multicanaux en le réservant aux voies frontales L/R, une fonction bypass est prévue pour le faire fonctionner en ampli de puissance seul, commandé par un processeur home cinéma. Il est donc envisageable d’évoluer d’un système 2.0 vers un 2.1 ou 5.1 et plus, sans devoir sacrifier la musicalité de l’ensemble.

audio_analogue_verdi_cento_se_telecommande